Une nouvelle présidente à la tête de l’UNADFI

Une nouvelle présidente à la tête de l’UNADFI Madame Joséphine CESBRON succède à Madame Catherine PICARD

Madame Joséphine CESBRON succède à Madame Catherine PICARD.

Après 15 ans d’investissement à la tête de l’UNADFI, Catherine PICARD, ancienne députée de l’Eure, coauteure de la Loi du 12 juin 2001*, a souhaité passer le relais.

Lors de l’assemblée générale du 16 mars 2019, Joséphine CESBRON, présidente de l’ADFI Montpellier-Languedoc, a été élue présidente de l’UNADFI, Catherine PICARD demeurant membre du Conseil d’administration.

Elle s’est associée à l’hommage rendu par les administrateurs à l’action incessante et féconde de sa prédécesseure.

D’origine suédoise, Joséphine CESBRON a grandi en Suède puis en Arabie Saoudite et arrive en France en janvier 1991 lors de la première guerre du Golfe. Elle est docteure en droit diplômée de l’université Montpellier 1 et a travaillé en tant que juriste en France et à Monaco. Après avoir intégré l’école de formation des avocats Centre Sud, Joséphine CESBRON a exercé en tant qu’avocate au barreau de Montpellier.

Titulaire du diplôme universitaire « Emprise sectaire et processus de vulnérabilité », délivré par l’université Paris Descartes, elle enseigne au D.U. de Victimologie co-délivré par les facultés de médecine et de droit de l’université de Montpellier.

Sensible à la cause des victimes du phénomène sectaire, Joséphine CESBRON milite bénévolement à l’ADFI Montpellier-Languedoc dès 2010 et en prend la présidence en 2017.

Joséphine CESBRON souhaite intensifier l’action territoriale avec le réseau des ADFI comme avec les partenaires institutionnels et associatifs pour renforcer la prévention et la visibilité du phénomène sectaire comme la défense des victimes.

* la Loi About-Picard du 12 juin 2001 tendant à renforcer la prévention et la répression des mouvements sectaires portant atteinte aux Droits de l’Homme et aux libertés fondamentales.

CONTACT PRESSE 01 34 00 14 65 ou 58

Hommage à Jacqueline DESCAMPS

L’UNADFI a la tristesse d’annoncer le décès de Jacqueline DESCAMPS, présidente honoraire de l’ADFI de Nantes, qui a fait partie des premiers combattants de la lutte contre les dérives sectaires aux côtés de Magdeleine LASSERRE, ancienne présidente de l’UNADFI (1982-1993) et de Claire CHAMPOLLION, présidente de la première ADFI fondée à Rennes en 1974.

Lire la suite

Baisse des subventions : le cri d’alarme des associations

Le Centre contre les manipulations mentales (CCMM) et l’Union nationale des associations de défense des familles et de l’individu victimes de sectes (UNADFI) constatent avec amertume une baisse substantielle de leurs subventions. Elles s’interrogent sur cette inflexion du Gouvernement alors que, sur le terrain, elles observent que l’activité sectaire est loin d’être sur le déclin. Selon les dernières estimations officielles 500.000 personnes et 50.000 enfants seraient sous emprise en France. Alors pourquoi cette baisse d’intérêt et de moyens octroyés à la prévention sur le sujet ? Lire la suite

Conférence dans l’Aube

L’Université populaire de l’Aube a organisé le 23 janvier 2017 une conférence intitulée « Sectes et laïcité ». Les intervenants ont rappelé que si les dérives religieuses et la radicalisation représentent une part significative du phénomène sectaire, les dérives dans le domaine de la santé et du bien-être comptabilisent à elles seules 40% des signalements.

Lire la suite

ADFI Touraine

À Orléans, l’ADFI Touraine recense régulièrement de nouveaux mouvements. Derrière une apparente tranquillité, la région orléanaise compte une quinzaine de groupes à caractère sectaire dont la Nouvelle Acropole, la Scientologie, l’Association énergie nouvelle, le Mouvement Raëlien, Vital Harmony, la Soka Gakkai…

Lire la suite

Le Japon accueille l’Unadfi

Le 20 mars 1995, Shoko Asahara, gourou de la secte AUM, mit à exécution une partie de son projet d’assassinat collectif faisant 11 morts et quelque 5 000 blessés qui subissent encore aujourd’hui les conséquences du gaz sarin. En septembre 2015, Catherine Picard, présidente de l’UNADFI, a été invitée à participer à un cycle de conférences organisé à l’occasion du vingtième anniversaire de ce massacre perpétré dans le métro de Tokyo. Deux structures se sont associées pour marquer l’évènement et organiser les rencontres :

• The Japan Society Cult Prevention and Recovery (JSCPR), représentée par son directeur, Kimiaki Nishida, professeur de psychologie sociale à Rissho University (Tokyo). Le professeur Nishida inclut une formation au phénomène sectaire dans le programme suivi par ses étudiants,

• The National network of Lawyers against the Spiritual Sales (NNLCS), représentée par Maitre Yamaguchi, du barreau de Tokyo. Très impliqué, il participa à la commission d’enquête parlementaire française de 1995. Il est l’un des avocats qui permit la condamnation de Moon à Sapporo où pour la première fois il fut admis que la religion n’autorise pas à tromper les gens.

Faire le point sur la situation sectaire en Europe

Lire la suite

Le Japon ouvre ses portes à l’UNADFI

A l’invitation de Kimiaki Nishida, professeur de psychologie sociale à l’Université de Rissho et président de l’Association JSCPR (association de prévention contre les sectes) et de l’association NNLSS (Association d’avocats spécialisés dans le phénomène sectaire), Catherine Picard s’est rendue au Japon du 26 août au 3 septembre 2015.

Lire la suite