Étrange réunion au palais des congrès de Perpignan

Le 25 septembre, Louis Aliot, maire Rassemblement National de Perpignan, a ouvert par vidéoconférence la troisième édition du Serment de l’Humanité organisée par Femmes Internationales Murs Brisés (FIMB) à l’occasion de ses 30 ans d’existence.  Lire la suite

Manque de moyens pour les acteurs de l’aide aux victimes de sectes

Tandis que les mouvements sectaires prolifèrent, profitant de la crise sanitaire et des angoisses qu’elle génère, la Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires (Miviludes) n’a jamais été aussi fragile et les associations d’aide aux victimes d’emprise sectaire souffrent d’un manque de soutien de l’État. Le journal Marianne s’est penché sur cette question dans un dossier de juillet 2020, « Champ libre pour les sectes ? ». Lire la suite

Fecris, Paris, mai 2019

Organisée en collaboration avec le Centre contre les manipulations mentales (CCMM), la conférence annuelle de la Fédération Européenne des Centres de Recherche et d’Information sur le Sectarisme (FECRIS) s’est tenue à la Mairie du 3è arrondissement de Paris (France), le 17 mai 2019, sur le thème « Emprise sectaire et réseaux sociaux ».

Lire la suite

Un prêtre-guérisseur dans le Tarn

L’une des figures de proue du Renouveau charismatique mouvement, le père James Manjackal est venu à Carmaux (Tarn) pour une session d’évangélisation de trois jours. Le journal La Dépêche a donné la parole aux adeptes du Renouveau charismatique. Dans le même article le centre contre les manipulations mentales (CCMM) et Info Sectes expriment leurs doutes sur le prêtre.

Lire la suite

Baisse des subventions : le cri d’alarme des associations

Le Centre contre les manipulations mentales (CCMM) et l’Union nationale des associations de défense des familles et de l’individu victimes de sectes (UNADFI) constatent avec amertume une baisse substantielle de leurs subventions. Elles s’interrogent sur cette inflexion du Gouvernement alors que, sur le terrain, elles observent que l’activité sectaire est loin d’être sur le déclin. Selon les dernières estimations officielles 500.000 personnes et 50.000 enfants seraient sous emprise en France. Alors pourquoi cette baisse d’intérêt et de moyens octroyés à la prévention sur le sujet ? Lire la suite