Un thérapeute spirituel interdit de dispenser des soins

Denis Wayne Jensen, guérisseur spirituel autoproclamé, a demandé à une femme atteinte d’un cancer du pancréas d’arrêter son traitement. Il a prétendu pouvoir la guérir en utilisant des remèdes alternatifs. Les autorités australiennes ont interdit à ce guérisseur d’importer, fabriquer ou mélanger tout produit susceptible de guérir le cancer ou une autre maladie grave.

Lire la suite

Souvenons-nous

Le mot secte a pris un sens particulier le 4 octobre 1994 jour où une paisible station de ski du Québec fut le théâtre d’un drame meurtrier : 5 membres de l’Ordre du Temple solaire (OTS) périrent dans des circonstances étonnantes. Deux corps carbonisés, trois poignardés (dont un bébé), les restes de dispositifs incendiaires à retardement, furent autant d’indices qui laissent à penser que leur mort avait été préméditée. Ce drame fut le premier d’une série macabre gravée dans l’histoire des mouvements sectaires.

Lire la suite

Lequel des deux ?

Rudy Hannon et Sorek Minery, membres de la secte « The Work », sont inculpés pour le meurtre d’un dirigeant du mouvement, Paul Sweetman, perpétré en 2004. Même s’il ne fait pas de doute que les deux hommes sont impliqués, l’enquête n’a pas réussi à déterminer qui avait porté le coup fatal à Sweetman. Si les deux hommes ont plaidé non-coupables, celui que la justice désignera comme responsable risque la prison à perpétuité. Lire la suite

Rituels mortels

Parfaite Daagbo, autoproclamée « Dieu Esprit Saint » de Banamè, continue de faire des victimes au sein de sa communauté. Après la mort de plusieurs « daagbovi » (nom donné aux fidèles de l’église) en janvier 2017, les mêmes rituels mortels1 ont failli faire de nouvelles victimes : le 15 septembre dernier, 9 adeptes ont été retrouvés dans un état critique. A cette même date, Parfaite avait prédit la fin du monde. Lire la suite

Quand la foi des parents entraîne la mort de leur enfant

Sarah et Travis Mitchell, adeptes de l’Eglise des Followers of Christ, ont été condamnés à six ans et huit mois de prison pour avoir laissé mourir, faute de soins, l’une de leurs filles jumelles à sa naissance. Ils ont plaidé coupable d’homicide par négligence et mauvais traitements.

Lire la suite