Réunion au sommet de la pseudoscience

Depuis le début de la pandémie de Covid-19, Thierry Casasnovas, Silvano Trotta, Christian Tal Schaller et Jean-Jacques Crèvecoeur, quatre entrepreneurs de bien-être, se sont auto proclamés lanceurs d’alerte et ont multiplié sur YouTube des vidéos mêlant conseils de santé et théories du complot à propos du virus. Forts de leur popularité, ces quatre fers de lance des pratiques et des vérités alternatives se sont réunis le 5 mai pour un live « alerte à la santé, alerte à la liberté ». Près de 30 000 personnes y ont assisté en direct. Lire la suite

Le coronavirus est la grande plaie prophétisée par Jéhovah

Le tabloïd anglais The Sun relate dans son édition du 1er mai la fuite de Naghmeh King en Espagne. Naghmeh King et son mari Brett avaient défrayé la chronique en 2014, après avoir sorti leur fils Ashya, alors âgé de cinq ans, d’un hôpital britannique contre l’avis des médecins pour l’amener en Espagne afin qu’il suive un traitement spécial pour empêcher son cancer du cerveau de récidiver. Lire la suite

Prosélytisme actif dans un contexte de vulnérabilité

En Nouvelle-Zélande, en Australie, aux États-Unis ou encore au Canada, la Scientologie a distribué des milliers de brochures sur les gestes barrières pour se protéger du Coronavirus. L’organisation en aurait fait éditer 5 millions d’exemplaires qu’elle aurait distribués à travers le monde. Lire la suite

Un remède miracle mis à l’amende

La branche australienne de Genesis II Church of Health and Healing a été condamnée à une amende de 150 000 dollars par la Therapeutic Goods Administration (TGA), l’organisme australien de réglementation des médicaments. Cette « église de guérison » est accusée d’avoir vendu et assuré la promotion d’un remède contenant du chlorite de sodium, baptisé Miracle Mineral Solution (MMS). Lire la suite

Fausses informations et théories conspirationnistes : une autre forme de contagion

Contrairement aux vraies conspirations qui sont corroborées par de nombreuses sources, les théories du complot se fondent sur une pluralité d’événements entre lesquels on cherche à créer des liens. Certains ont voulu donner un sens à la pandémie, un sens obscur se nourrissant de conspirations et de fausses informations. Lire la suite

En matière de santé, la peur fait le bonheur des charlatans

Fin janvier sont apparues les premières théories complotistes sur la Covid-19, quelques pseudo thérapeutes ont commençé à proposer des remèdes naturels. A partir de mars, les incertitudes générées par la pandémie, la mise à l’arrêt de l’économie, les tâtonnements des pouvoirs publics et l’isolement social dû au confinement ont amené beaucoup de personnes à chercher des réponses sur internet pour calmer leurs angoisses. Dans le même temps, soumis à l’interdiction de rassemblement, thérapeutes et gourous ont accru leur présence sur le web. Recettes miracles, promesses de guérison ou renforcement du système immunitaire sont proposées sur internet par des guérisseurs, des chamans, des gourous et des maîtres spirituels qui profitent de l’épidémie pour augmenter leur chiffre d’affaire.Le 9 avril la Miviludes avait reçu « 36 signalements de discours inquiétants émanant de charlatans prodiguant faux remèdes et conseils dangereux ou de religieux extrémistes et de leaders charismatiques qui entendent démontrer que la crise sanitaire actuelle, qu’ils avaient prévue, valide leur théorie ». Lire la suite

Le déni de la médecine ne date pas d’aujourd’hui

La revue scientifique en ligne Undark publie un article de John Charpentier, titulaire d’un doctorat et chercheur en immunologie à l’Université du Michigan, sur Samuel Thomson (1769-1843) un herboriste et botaniste américain du XVIIIe siècle qui a mis au point un système de médecine alternative et remis en cause la médecine. Cette histoire trouve un écho étrange avec la situation actuelle et la propagation des fake news sanitaire et des PSNC. Lire la suite

La responsabilité de Shincheonji dans la propagation du Covid-19

A l’origine des nombreux cas de Covid-19 qui touchent le pays, la secte Shincheonji doit faire face à ses responsabilités dans la crise sanitaire causée par l’aveuglement de ses fidèles en Corée du Sud. Le maire de Séoul a porté plainte pour homicide contre les dirigeants du groupe. Les autorités ont lancé une campagne de dépistage et de confinement ciblant les membres de Shincheonji, mais le listing des 200 000 membres fournis par l’Église serait inexact.
Lire la suite