Le gouvernement en marche contre les dérives sectaires

Le jeudi 20 mai 2021, lors d’une conférence de presse, Marlène Schiappa, ministre déléguée auprès du ministre de l’Intérieur, chargée de la Citoyenneté, a présenté le plan d’action du gouvernement afin d’amplifier la lutte contre les dérives sectaires : renforcement de la Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires (Miviludes), accentuation de la judiciarisation des affaires et lancement d’un appel à projets à destination des associations. Lire la suite

Le complotisme n’est plus l’apanage de marginaux en rupture de ban

Favorisé par la défiance vis-à-vis des institutions, des médias, le complotisme a proliféré dans toutes les sphères, universitaires, associatives, politiques. Il est partout et touche désormais tout le monde, « Tous ceux qui à un moment se disent : on nous ment », estime Marie Peltier, historienne et formatrice à l’Institut Supérieur de Pédagogie Galilée de Bruxelles. Mais s’il vit et prolifère dans le monde numérique, il touche aussi des vies bien réelles et ses répercussions sont parfois terribles. Lire la suite

Pierre Barnérias ne tarit pas d’éloges sur une gourelle…

Pierre Barnérias, qui s’est illustré durant la pandémie par la réalisation du documentaire Hold Up1, a connu une véritable fascination pour Éliane Deschamps, fondatrice du groupe de prière Amour et Miséricorde. Lire la suite

Que sait-on de ? Le Mandarom

Le mouvement a été fondé en 1969 par Gilbert Bourdin. Au début des années 1960, Gilbert Bourdin effectue un voyage en Inde dans un ashram. A son retour en France, il s’isole dans une grotte pour pratiquer la méditation puis devient professeur de yoga et pratique la naturopathie. C’est en 1969, qu’il décide de fonder le Mandarom et de s’installer à Castellane en Provence. Il souhaite que ce lieu devienne le siège de son mouvement : l’aumisme. Il s’agirait d’une synthèse de toutes les religions dont l’une des croyances principales est que Dieu est unique et est le même pour tous. Le groupe doit pratiquer des « Batailles Terrestres et Cosmiques », pour « mettre fin au règne du mal cosmique ». L’aumisme vise à une recherche d’équilibre entre le corps et l’esprit, les adeptes pratiquent le végétarisme, le hatha-yoga, ou encore la naturopathie.

Toutes les religions trouvent leur place au Mandarom et un édifice est construit pour chacune d’entre elles. Ils construiront aussi une immense statue à l’effigie de Gilbert Bourdin qui sera détruite en 2001 suite à des poursuites judiciaires intentées par des associations locales. En 1995 et 1996, le leader du groupe a été accusé de viols par deux anciennes adeptes mineures au moment des agressions. Décédé en 1998 et il ne sera jamais jugé pour ces actes.

Le groupe existe encore aujourd’hui, il s’est transformé en une association cultuelle sous le nom de Vajra Triomphant avec à sa tête Christine Amory-Mazaudier, une chercheuse en physique au CNRS et à Polytechnique. La plupart des adeptes attendent encore le retour de leur leader sur Terre. Une dizaine de personnes vivraient encore sur les lieux.

(Sources : BFMTV, 30.04.2021 & Vanity Fair, 03.05.2021)

Des familles détruites

Plusieurs ex-adeptes des Frères de Plymouth (aussi appelé Frères Exclusifs) ont témoigné de la manière dont le groupe brise des familles, isole et exerce une emprise sur ses fidèles. Le groupe a régulièrement recours à des détectives privés ou à des avocats pour contrer les personnes critiques vis-à-vis de l’organisation. En outre l’organisation par son statut bénéficie d’importants avantages en termes de fiscalité. Lire la suite

Le phénomène sectaire : son évolution et ses nouvelles tendances

Dans une interview croisée, Marlène Schiappa, ministre déléguée à la citoyenneté, et Georges Fenech ancien président de Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires (Miviludes), ont apporté leur regard sur la problématique sectaire. Lire la suite