Le négationnisme, première théorie du complot ?

« Avec la mort de Robert Faurisson, c’est l’idéologue du négationnisme français qui disparaît ». Les Idées Claires, programme hebdomadaire produit par France Culture et France info destiné à lutter contre les désordres de l’information, des infox, fake news et autres idées reçues, a brillamment traité le sujet du négationnisme devenu le premier des complots contemporains.

Valérie Igounet, historienne et directrice adjointe de Conspiracy Watch, spécialiste du négationnisme et de l’extrême-droite en France le confirme : « c’est la première théorie du complot puisqu’elle apparaît trois ans après la fin du génocide juif c’est-à-dire en 1948, l’année de la création d’Israël ». Pour les négationnistes, les Juifs ont fait croire à leur extermination pour créer l’Etat d’Israël.

La thèse de Faurisson consistant à nier l’extermination des Juifs pendant la Seconde Guerre mondiale n’est pas morte avec lui pour autant. Robert Faurisson est parvenu à médiatiser sa thèse négationniste grâce, notamment au journal Le Monde ou à des personnalités comme Jean-Gabriel Cohn-Bendit.

Alors que les historiens ou les scientifiques amassent des documents et les font parler, les négationnistes (comme tous les théoriciens du complot) trient sur le volet documents et témoignages qui corroborent ce qu’ils veulent faire entendre.

Qui sont les conspirationnistes ?

Les théories du complot ne datent pas d’hier, mais internet leur a donné l’opportunité de prendre une grande ampleur. Effet en 1963, Karl Popper dans Conjectures et réfutations écrivait déjà : « certains individus aiment lier les choses qui ne leur plaisent pas aux intentions de quelques individus d’influence ». Lire la suite

Complotisme de masse ?

Selon un sondage de l’Ifop paru au début du mois de janvier 2018, près de huit français sur dix adhéreraient à une théorie du complot. Bien que ce sondage ait fait l’objet d’une polémique1, il révèle néanmoins de façon frappante l’ampleur du phénomène conspirationniste. Profitant des innovations technologiques, il a élargi sa toile en multipliant les sites internet et les vidéos bourrées d’effets spéciaux.

Lire la suite

Remous à La Salvetat-sur-Agout

Depuis l’installation en 2015 d’une trentaine de personnes gravitant autour du groupe musical Les Brigandes1, la commune de La Salvetat-sur-Agout (Hérault) voit sa population se diviser. Les paroles des chansons aux relents complotistes et identitaires de ce septuor exclusivement féminin ciblent les musulmans, les juifs, les homosexuels, les francs-maçons, les « gauchistes »… avec des titres sans équivoque « Foutez le camp », « Le grand remplacement », « On vous emmerde »…

Lire la suite

Face à l’obligation vaccinale les anti-vaccins s’organisent

Face à une couverture vaccinale de plus en plus faible1, les pouvoirs publics proposent de rendre onze vaccins obligatoires à partir de 2018. En effet, la recrudescence de maladies telles que la rougeole ou la coqueluche représente un véritable enjeu de santé public. Depuis l’annonce du gouvernement, les anti-vaccins se sont organisés et se déchaînent sur internet pour empêcher l’adoption de la nouvelle législation.

Lire la suite

Deux décès aux circonstances suspectes

Le 15 juillet 2017, Steve Mineo, 31 ans, a été abattu d’une balle dans la tête par sa compagne, Barbara Rogers. Tous deux étaient membres d’un mouvement conduit par Sherry Shriner. Obsédée par l’idée que la terre serait dirigée par des reptiles extraterrestres, la gourelle avait accusé Barbara Rogers d’en être un, après avoir découvert qu’elle avait mangé de la viande crue.

Lire la suite