Détournement de concept scientifique

La physique quantique, concept scientifique flou pour beaucoup d’entre nous, est régulièrement détournée dans le champ des thérapies dites alternatives. Mathieu Repiquet, membre du collectif No Fake Med1 , souligne que ce n’est pas nouveau. En effet, le concept est apparu dès les années 1990 dans le milieu New Age. Mais ce qui l’inquiète c’est la prolifération des pseudo thérapies qui s’appuient sur ce concept scientifique.

Lire la suite

La désinformation s’immisce dans tous les champs de la société

Deux ans après le début de la pandémie, Sébastian Dieguez, chercheur en neuroscience à l’Université de Friburg, fait un bilan sur la désinformation massive qui a envahi la société et constate qu’elle est devenue « un sujet à part entière ».

Selon lui, nous touchons aujourd’hui aux limites du système informatif. L’exposé des faits, même démontrés scientifiquement, ne suffit plus pour recueillir l’adhésion du public. Désormais, les gens « constituent leur propre registre de savoir » parfois autour de réseaux de désinformation sur internet, voir même en l’inventant.

Selon le chercheur la désinformation est devenue un « sujet à part entière », opportuniste, qui se fabrique au jour le jour, dans lequel les gens s’investissent. Il ne s’agit pas de « simples bêtises » prévient Sébastian Diéguez, mais bien « de projets de nature politique » et corriger les fausses informations ne suffira pas car une partie de la population y adhère « précisément parce qu’elles sont fausses, niées par les autorités, rejetées, stigmatisées ».

Par ailleurs, la pandémie a mis en évidence que ceux qui y adhèrent ne sont plus isolés, qu’ils ont une véritable action sur la société et influencent les décisions des autorités. La désinformation ne fait pas qu’induire erreur, elle a un impact sur des décisions en raison de la pression de la frange très minoritaire mais très bruyante qui la propage.

Le chercheur a l’impression que les pouvoirs publics ont « adapté la lutte contre le virus à la susceptibilité de certains », même si c’est difficile à prouver. Une réaction observée aussi à moindre échelle au sein des familles où le sujet est parfois devenu tellement clivant qu’il vaut mieux l’éviter.

La désinformation a pris une telle ampleur qu’elle oblige à choisir un camp, entraîne des disputes et détruit des familles, des amitiés.

Réparer les ravages de la désinformation sera difficile, car les armes manquent pour la combattre. Pour Sébastian Diéguez « il ne faut pas oublier les sciences humaines » qui peuvent aider à comprendre comment les gens se comportent et comment l’information circule, ce qui peut aider les scientifiques à faire passer leur message. Il pense nécessaire la reprise en main des canaux de communication utilisés par les désinformateurs, et une adaptation de la législation. 

(Source : 20 Minutes, 06.01.2022)

Une agence gouvernementale cheval de Troie de pratiques à risque

L’engouement des Français pour les médecines dites alternatives et leur manque d’encadrement est à l’origine de la création de l’Agence des Médecines Complémentaires et Alternatives (A-MCA), une association de loi 1901 fondée en septembre 2020, qui ambitionne de promouvoir, structurer et intégrer ces pratiques dans le système de santé français. Lire la suite

Les gourous de l’alimentation

De nombreux gourous populaires sur internet donnent des conseils alimentaires, encouragent leurs adeptes à suivre des cures, des jeûnes, ou assurent la promotion du crudivorisme ou de l’instinctothérapie. Leurs conseils pour maigrir, améliorer son bien-être ou encore se soigner peuvent s’avérer dangereux quand des personnes se détournent de leurs parcours de soins. Lire la suite

Le tout bio n’est pas nécessairement pas tout beau

La recherche d’une alimentation naturelle et de soins plus respectueux du corps sont les deux rasions à l’origine du développement sans précédent du marché du bio. Vecteurs privilégiés de sa propagation, une multitude de salons se tient chaque année et de nombreux magasins bio ont ouvert leurs portes… mais pas toujours pour le meilleur. Lire la suite