Le business juteux de la quête du bien-être

Qu’elles émanent de Paulo Coelho ou du professeur Michel Lejoyeux, les formules « magiques » pour trouver le bonheur sont économiquement rentables pour leurs auteurs. « Promesses messianiques ou tyrannie moderne », ces poncifs mielleux pullulent et font florès auprès d’un public prêt à tout croire pour suivre le diktat du bonheur à tous prix.

Lire la suite

Salon Marjolaine : gare aux promesses illusoires

Reconnu comme le plus grand marché bio de France, le salon Marjolaine s’est tenu à Paris en novembre dernier accueillant, aux côtés de producteurs bio, une flopée de praticiens en tout genre. Au regard du nombre d’exposants et de visiteurs qui ne cesse de croître, sans doute faut-il se préoccuper de l’engouement pour les « fakemed » qui, tendant à se généraliser, fait oublier les dangers potentiels qu’elles représentent. Olivier Hertel s’est attardé pour Sciences et Avenir sur les stands les plus inquiétants.

Lire la suite

Guérisseur du « tout-Paris » : l’enquête se poursuit

Antonino Mercuri, ostéopathe guérisseur du « tout -Paris » est poursuivi pour escroquerie, abus de faiblesse, blanchiment et exercice illégal de la médecine. Quatre anciens clients se sont constitués parties civiles. C’est l’Office central pour la répression des violences aux personnes (OCRVP) qui est chargée de l’enquête. Le compagnon d’Antonino Mercuri est également mis en examen pour blanchiment.

Lire la suite

Un journaliste chez Charisma

Un journaliste du mensuel Neon a pu assister à un culte au sein de l’église Charisma1. Cette église pentecôtiste, non reconnue par le Conseil national des évangéliques de France (CNEF), se prétend la plus grande église de France et revendique plus de 14 000 fidèles. La Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires (Miviludes) a reçu de nombreux signalements sur l’organisation.

Lire la suite

L’Etat doit-il vacciner les enfants de parents « antivax » ?

Depuis 2016, les cas de rougeole ont augmenté de 30% dans le monde. Une situation intolérable selon Arthur Caplan, éthicien, pour qui l’Etat devrait prendre en charge la vaccination des enfants dont les parents y sont opposés.

Alors que des sites antivaccination publient des messages décrivant la rougeole comme une maladie bénigne voire comme une maladie qui rendrait plus fort et en meilleur santé, des enfants en meurent et parfois de façon atroce. Rick MacDonald, pédiatre, constate que les personnes responsables de ces publications sont de plus en plus rebelles et de plus en plus fourbes à mesure que les épidémies de rougeole se propagent.

Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), les pays sont en train de perdre des décennies de progrès dans la lutte contre la rougeole et autres maladies infantiles aujourd’hui évitables.

Pour Arthur Caplan, directeur fondateur de la division de l’éthique médicale du NYU Langone Medical Center, « chaque enfant a le droit d’être vacciné ». Aux États-Unis et en Europe, des dizaines de milliers d’enfants en sont privés parce que leurs parents détiennent une information erronée.

Au Canada, un enfant sur dix n’est plus vacciné, soit 750 000 jeunes canadiens non-protégés de la diphtérie, de la coqueluche, du tétanos ou de la rougeole.

Quelques pays initient de nouvelles de mesures. En janvier, la France a rendu obligatoire la fréquentation scolaire de huit autres vaccins, ce qui porte à 11 le nombre obligatoire de vaccins. En Australie, les parents opposés à la vaccination de leurs enfants risquent de perdre leurs allocations : « No Jab, No Pay ». Et, en Californie, il y a trois ans, le législateur a abrogé les exemptions de vaccins pour des raisons philosophiques ou religieuses. Arthur Caplan pense que ce type d’exemption devrait être aboli dans tous les Etats, sachant qu’il n’y a d’ailleurs aucune référence aux vaccins dans les textes religieux.

Et pourtant, au Canada, l’Ontario qui autorise ce type d’exemptions, voit leur nombre augmenter. « Une conduite parentale irresponsable mettant en péril le bien-être des enfants ne mérite pas d’accommodement social. » commente l’éthéticien. « Tout enfant non vacciné nuit à un autre enfant et ses parents devraient être tenus comme civilement responsables », a-t-il ajouté.

« Mais le problème que nous avons ici est que vous considérez toute une population d’intérêts supérieurs à ceux des enfants. ». Mais l’intérêt d’une catégorie de la population ne doit pas être contraire à celui des enfants, qui est également l’intérêt général.

(Source : National Post : 24.12.2018)

L’ emprise en milieu sportif : silence sur les maltraitances

Les vies dévastées de la jeune gymnaste Elodie Lussac, de la joueuse de tennis Isabelle Demangeot ou des lanceuses de marteau Catherine Moyon de Baecque et Michelle Rouveyrol ont révélé au grand public qu’il existait dans les
clubs sportifs de multiples formes d’emprise mentale (coachs-gourous, clubssectes, groupes de radicalisation religieuse), d’abus de confiance et de faiblesse (entraîneur séducteur/prédateur, médecin abusif, coéquipiers harceleurs), ou de
domination autocratique (président de club tyrannique, maître répressif, parents despotiques) conduisant à des cas extrêmement préoccupants de maltraitances, de harcèlement physique, moral et sexuel, de violences à caractère pédophile, de troubles comportementaux graves (bigorexie, addictions aux produits dopants et aux drogues, etc.) ou de maladies psychiques poussant les victimes au suicide  (dépression, burn-out, orthorexie, anorexie, etc.). (…)

Alerte sur le coaching

Le recours à un coach demande une particulière vigilance. Cette « discipline » pour laquelle il n’existe aucune définition ni aucune formation officielle rencontre pourtant un succès irrationnel dans toutes les sphères, et souvent les plus hautes, de la société. Les mesures engagées pour encadrer cette pratique sont loin d’être satisfaisantes au regard du danger que peut représenter un coach mal intentionné, incompétent ou peu soucieux de déontologie.
Les coachs au nombre de 4 600 auraient par leurs activités généré 1,1 milliard d’euros pour l’année 2015. Le marché des particuliers ne faisant l’objet d’aucune estimation, ces chiffres ne valent que pour le coaching en entreprise. Une séance serait facturée 500 euros de l’heure en moyenne, 2 500 euros par jour pour les séances de groupe. Lire la suite

Un prêtre-guérisseur dans le Tarn

L’une des figures de proue du Renouveau charismatique mouvement, le père James Manjackal est venu à Carmaux (Tarn) pour une session d’évangélisation de trois jours. Le journal La Dépêche a donné la parole aux adeptes du Renouveau charismatique. Dans le même article le centre contre les manipulations mentales (CCMM) et Info Sectes expriment leurs doutes sur le prêtre.

Lire la suite