En matière de santé, la peur fait le bonheur des charlatans

Fin janvier sont apparues les premières théories complotistes sur la Covid-19, quelques pseudo thérapeutes ont commençé à proposer des remèdes naturels. A partir de mars, les incertitudes générées par la pandémie, la mise à l’arrêt de l’économie, les tâtonnements des pouvoirs publics et l’isolement social dû au confinement ont amené beaucoup de personnes à chercher des réponses sur internet pour calmer leurs angoisses. Dans le même temps, soumis à l’interdiction de rassemblement, thérapeutes et gourous ont accru leur présence sur le web. Recettes miracles, promesses de guérison ou renforcement du système immunitaire sont proposées sur internet par des guérisseurs, des chamans, des gourous et des maîtres spirituels qui profitent de l’épidémie pour augmenter leur chiffre d’affaire.Le 9 avril la Miviludes avait reçu « 36 signalements de discours inquiétants émanant de charlatans prodiguant faux remèdes et conseils dangereux ou de religieux extrémistes et de leaders charismatiques qui entendent démontrer que la crise sanitaire actuelle, qu’ils avaient prévue, valide leur théorie ». Lire la suite

Le confinement tu ne respecteras point

Dans le hors-série Spécial Covid des Actualités du mois de mars1, l’Unadfi s’était penchée sur le danger que peuvent représenter certains groupes religieux radicaux pour la santé publique par leur farouche opposition aux politiques de distanciation sociale et au confinement. Plusieurs raisons expliquent ce refus : Lire la suite

Parole à un ancien président de la Miviludes

Début avril 2020, Georges Fenech magistrat et ancien président de la Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires (Miviludes) devait publier son livre Gare aux gourous. En raison de l’épidémie de Covid-19 la sortie de l’ouvrage est reportée au mois de septembre. Cependant dans une interview pour le quotidien Sud Ouest Georges Fenech est revenu sur le phénomène sectaire et en particulier son entrisme dans le secteur de la santé. Lire la suite

Hors-série Actualités de l’Unadfi // Spécial Covid-19

Nous l’avons relayé à de nombreuses reprises : les crises, qu’elles soient sanitaires, humanitaires, économiques ou autre, ouvrent grand les portes aux propositions inconséquentes de tous horizons sectaires. L’épidémie particulièrement violente du covid-19, pour laquelle chacun craint pour sa vie et celle de ses proches, nous en donne encore une sombre illustration que nous avons tenté de relayer dans ce numéro hors-série des Actualités de l’Unadfi. Lire la suite

Précisions sur l’avenir de la Miviludes

Dans une réponse publiée au journal officiel du Sénat le 12 mars 20201, le ministère de l’Intérieur a apporté des éclaircissements sur la continuité du travail de la Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires (MIVILUDES) depuis son rattachement au Comité interministériel de prévention de la délinquance et de la radicalisation (CIPDR). Lire la suite

La Miviludes fait part de ses inquiétudes

Par voie de presse, la Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires (Miviludes) a fait part de ses inquiétudes liées à la recrudescence des « discours dangereux » entourant l’actuelle crise sanitaire planétaire liée à l’épidémie de coronavirus. Lire la suite

La mutation du phénomène sectaire

A la fin du mois de décembre 2019, la Dépêche du Midi a publié une série d’articles sur le phénomène sectaire, abordant les nouvelles tendances des mouvements sectaires mais aussi le rôle des associations d’aide aux victimes ainsi que l’avenir de la Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires (Miviludes). Lire la suite