Le phénomène sectaire à l’heure du numérique

Intervention de Anne-Marie Courage, Conseillère Pôle affaires économiques, Travail, emploi, formation professionnelle de la Mission Interministérielle de Vigilance et de Lutte contre les Dérives Sectaires (Miviludes) lors de la conférence annuelle de la FECRIS, à Paris, le 17 mai 2019. Lire la suite

Une famille coupée du monde depuis neuf ans attendait l’apocalypse

La police néerlandaise a découvert, au début du mois d’octobre, une famille de sept personnes recluse dans une propriété située dans la province de Drenthe. Le père, Gerritt-Jan van Dorsten, et ses six enfants y vivaient enfermés depuis neuf ans sans qu’aucun des voisins ne les ait jamais vus. Le seul qu’ils voyaient faire des allers et venues tous les jours était un homme d’origine autrichienne, Josef Brunner. Mais contrairement à ce qu’avait d’abord pensé la police, l’homme ne séquestrait pas la famille, mais apportait son soutien logistique dans leur vie de reclus. Lire la suite

Les mouvements sectaires toujours présent

Dans un dossier du 15 octobre 2019, l’hebdomadaire Maxi, a abordé le phénomène sectaire. Le magazine parle de l’évolution du phénomène notamment de la place croissante des réseaux sociaux dans la mise sous emprise, des domaines d’infiltration de prédilection des mouvements sectaires puis de la prévention, la vigilance et l’aide fournie par les associations. Lire la suite

Sofi-Adfi 94, tenir bon malgré les difficultés

Alors que le gouvernement se prépare à dissoudre la Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires (Miviludes) pour l’intégrer le Comité interministériel de prévention de la délinquance et de la radicalisation (CIPDR), les associations d’aide aux victimes avec lesquelles la Mission travaille depuis de nombreuses années s’inquiètent, à l’image de Sofi-Adfi 94. Lire la suite

Conférence de presse

Le 10 octobre 2019, s’est tenu en présence de parlementaires, d’acteurs du milieu associatif, de personnels de santé et d’ex-adeptes, une conférence de presse de soutien à la Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires (Miviludes). Pour rappel, le gouvernement a annoncé le mois dernier le rattachement de la Miviludes au ministère de l’Intérieur.1 Lire la suite

Clap de fin ?

Sans président depuis un an, la Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires (Miviludes) va disparaître ou plus précisément subir une restructuration. Rattachée jusqu’alors aux services du Premier ministre, elle devrait dès janvier 2020 intégrer ceux du ministère de l’Intérieur, et plus exactement celui du Comité interministériel de prévention de la délinquance et de la radicalisation (CIPDR). Cette annonce a été vécue comme un coup de tonnerre par la majorité des acteurs de la prévention du phénomène sectaire qui craignent que ce sujet ne soit plus une priorité pour le gouvernement. Lire la suite

Internet, une aubaine pour les gourous

Une série de cinq articles, proposés cet été par BFMTV, abordaient la criminalité numérique. Le premier de la série était consacré au développement des sectes sur Internet, en particulier dans le champ de la santé. Profitant de la popularité croissante des « médecines douces » auprès du grand public, les pseudo-thérapeutes ont compris l’intérêt de s’approprier tous les moyens offerts par le web et les réseaux sociaux pour toucher un maximum de personnes afin de vendre leurs thérapies, mais aussi pour recruter et endoctriner de nouveaux membres. Lire la suite