La procureure de la République fait appel de la relaxe du leader de Notre Dame Mère de la Lumière

Carole Etienne, procureure de la République de Caen a fait appel de la relaxe prononcée par le tribunal correctionnel, le 11 juillet 2019 en faveur d’Alberto Maalouf, le dirigeant de l’association chrétienne Notre Dame Mère de la Lumière. Lire la suite

Les mouvements sectaires : des dangers cachés

La presse ayant longuement abordé le procès de Keith Raniere, gourou de NXIVM, Alexandra Stein, spécialiste en psychologie sociale de l’extrémisme idéologique et ancienne membre des Davidiens, en a profité pour rappeller, dans un article de la BBC, les dangers des groupes sectaires. Lire la suite

Deux ans de prison requis contre le leader du groupe

Le parquet de Caen a requis deux ans de prison « éventuellement avec sursis » assortis d’une mise à l’épreuve et 15 000 euros d’amende à l’encontre d’Alberto Maalouf, le dirigeant de l’association chrétienne Notre Dame Mère de la lumière. Il comparaissait devant le tribunal correctionnel pour « abus de faiblesse et sujétion psychologique envers 19 personnes ».

Lire la suite

Le point sur l’affaire NXIVM

À l’exception de Keith Raniere, leader du groupe NXIVM, tous les accusés dans l’affaire ont plaidé coupable de certaines des accusations portées à leur encontre. Certains pourraient donc coopérer avec les procureurs et témoigner contre le gourou lors du procès. Ainsi Keith Raniere devrait être le seul inculpé jugé lors du procès début mai 2019. Les procureurs fédéraux se concentrent sur les activités criminelles présumées de NXIVM.

Lire la suite

L’abbé relaxé

Le tribunal correctionnel de Nantes a relaxé l’abbé Philippe G., dirigeant de l’association culturelle de Lépante, une émanation de la communauté Saint Pie V. Il était soupçonné d’abus de faiblesse sur une fidèle qui avait fait un don de 345 000 euros à l’association. Lire la suite

Le gourou sous les verrous

Albert M., professeur de Taï-Chi originaire de Saint-André (La Réunion), a été mis en examen et placé sous contrôle judiciaire fin janvier pour agressions sexuelles, viols et abus de faiblesse. Il a été interpelé suite aux plaintes déposées par deux de ses élèves auprès de la section de recherche de la gendarmerie de Saint-Denis. Lire la suite