Abus de mineurs chez les Témoins de Jéhovah

En France, le silence sur des abus sexuels sur mineurs au sein des Témoins de Jéhovah demeure. Pas un mot dans la presse, pas un mot des pouvoirs publics. A croire que notre pays serait épargné par ce fléau international… Pourtant la Belgique, les Pays-Bas, la Grande-Bretagne et l’Australie ont entendus des victimes. Ces pays ont entamé des démarches officielles pour leur donner la parole, d’une part, et tenter d’autre part de mettre en place des mesures visant à les protéger. (…)

Lire la suite en pdf 

La volte-face des Témoins de Jéhovah

Après de multiples refus, l’organisation des Témoins de Jéhovah d’Australie va s’inscrire au National Redress Scheme, le programme d’indemnisation des victimes d’abus sexuels mis en place sur recommandation de la Commission royale australienne, les nouvelles règles introduites par le gouvernement fédéral australien risquent en effet de leur faire perdre leur statut d’organisme de bienfaisance – et les exonérations fiscales subséquentes, s’ils n’adhèrent pas. Lire la suite

Des églises défient les règles sanitaires

La Grace Life Church située dans le comté de Parkland en Alberta a tenu au début du mois de février un service religieux ne respectant ainsi pas les restrictions sanitaires en vigueur dans le pays. Le pasteur devra se présenter devant le tribunal pour non-respect des règles sanitaires. L’Eglise d’Alberta n’en est pas à sa première défiance vis-à-vis des restrictions et elle n’est pas la seule à les outrepasser.  Lire la suite

Refus d’adhérer au programme de réparation

Fairbridge Restored Limited, les Témoins de Jéhovah et Kenja Communication ont choisi de ne pas adhérer au programme national de réparation pour les victimes d’abus sexuels sur enfants. Ces structures ne sont plus éligibles aux subventions gouvernementales et pourraient perdre leur statut d’organisme de bienfaisance à des fins fiscales. Lire la suite

Les Témoins de Jéhovah sur le point de perdre leur statut d’exonération fiscale

Les Témoins de Jéhovah australiens risquent de perdre leur statut d’organisme de bienfaisance et les exonérations fiscales liées car ils refusent toujours de participer au National Redress Scheme, le programme d’indemnisation des victimes d’abus sexuels mis en place sur recommandation de la Commission royale australienne au terme de son enquête ouverte en 20131. Lire la suite

« Un discours apocalyptique exponentiel »

Le discours apocalyptique des Témoins de Jéhovah trouve un écho particulier en cette période de pandémie. Non seulement le Collège central y voit l’aboutissement de ses prophéties moult fois annoncées, mais aussi l’occasion de resserrer ses rangs, en impliquant ses fidèles dans une campagne mondiale de prosélytisme dont l’objectif est double : recruter de nouveaux membres, mais également ramener dans le giron de l’organisation les « refroidis », c’est-à-dire ceux qui s’en sont éloignés. Lire la suite

La pandémie profite à des entreprises liées aux Frères de Plymouth

Les journaux anglais, Byline Times et The Citizens, qui avaient lancé au printemps 2020 une enquête1 sur le financement des équipements de protection individuelle (EPI) en lien avec l’épidémie de Covid 19, ont révélé que ce ne sont pas douze, mais plus de 20 entreprises liées aux Frères de Plymouth2 qui se sont vu attribuer des contrats par le gouvernement anglais. Des contrats dont le montant dépasse de loin les chiffres avancés au printemps. En effet, les deux journaux auraient découvert que ce montant serait de 1,1 milliard de livres, une somme équivalente à celle de tous les contrats attribués au secteur privé en 2019-2020. Lire la suite