Abus sexuels chez les bouddhistes

Shambhala International, l’une des plus importantes organisations bouddhistes au monde, dont le siège est basé à Halifax en Nouvelle-Ecosse (Canada), est au coeur d’un scandale d’abus sexuel. Cette affaire éclate suite à la diffusion de plusieurs rapports contenant des témoignages d’ex adeptes.

Lire la suite

Un nouveau procès pour James Oler

La cour d’appel de Colombie-Britannique a ordonné la tenue d’un nouveau procès pour James Oler, ex-dirigeant de Bountiful (branche dissidente et fondamentaliste canadienne de l’église mormone). Accusé d’avoir emmené une adolescente de 15 ans aux Etats-Unis afin de la marier à un membre du groupe1, il avait été acquitté l’année dernière.

Lire la suite

Des victimes se mobilisent

Le 15 juillet 2018, 8 500 Témoins de Jéhovah étaient réunis à Vancouver pour leur convention annuelle dont le thème était le courage. Un petit groupe d’ex-Témoins s’étaient réunis à cette occasion pour dénoncer les abus perpétrés au sein de l’organisation.

Lire la suite

Début du procès de Claude Guillot

Le pasteur baptiste, Claude Guillot, est accusé de violences sur plusieurs élèves. Il avait d’abord dirigé une école baptiste à Victoriaville (Québec) avant de créer dans son sous-sol une école chrétienne. Il fait face à 22 chefs d’accusations de voies de fait1, voies de fait avec lésions, voies de fait armées, séquestration et harcèlement sur des garçons âgés de 4 à 11 ans.

Lire la suite

La Cour suprême rend sa décision finale dans l’affaire Randy Wall

Dans sa décision du 31 mai 2018, la Cour suprême de l’Alberta a estimé « qu’un juge n’a pas à se prononcer sur l’exclusion d’un fidèle », annulant ainsi les décisions de la Cour du banc de la reine de l’Alberta et la Cour d’appel qui s’étaient prononcées en faveur de Randy Wall, un ex-Témoin de Jéhovah exclu du groupe par son tribunal interne en 2014.

Lire la suite

Coup de coeur pour les uns, crève-coeur pour les autres

Plusieurs boutiques appartenant à la FNAC, grande chaîne française de magasins spécialisés dans la distribution de produits culturels1, ont affiché leur « coup de coeur » pour un ouvrage se présentant comme un dictionnaire des malaises et des maladies. Pourtant son auteur canadien, Jacques Martel, n’est ni médecin, ni scientifique, il est « maître reiki » et « praticien en reconnexion ».

Lire la suite