Travail forcé dans une secte hindouiste

Bochasanwasi Akshar Purushottam Swaminarayan Sanstha (BAPS), une secte hindouiste présente aux Etats-Unis, est accusée d’avoir exploité des centaines de travailleurs dans ses temples américains. Ils travaillaient dans des conditions dangereuses moyennant une faible rémunération.

Les avocats des travailleurs accusent la secte d’avoir attiré des travailleurs d’origines indiennes pour travailler dans des temples partout à travers les Etats-Unis contre un salaire de 450 dollars (environ 400 euros). Exposés à la poussière et à des produits chimiques dangereux, ils travaillaient sept jours sur sept à la construction et à l’entretien des temples du groupe. Une première plainte a été déposée en mai uniquement contre le temple du New Jersey. Le même jour les autorités ont perquisitionné ce temple après le décès d’un ouvrier. Une nouvelle plainte accuse les responsables du BAPS d’avoir violé le droit du travail de l’État et le Racketeer Influenced and Corrupt Organizations Act, mieux connu sous le nom de RICO, créé pour lutter contre le crime organisé.

Les travailleurs auraient été introduits aux Etats-Unis en prétextant qu’ils étaient des artisans volontaires, ce qui leur permettait d’obtenir des visas religieux. Ils étaient attirés par des promesses de salaire équitable et des heures de travail correctes. Ils n’avaient pas le droit de parler aux visiteurs. Pour la plupart ils étaient issus des couches les plus basses de la société indienne.

Le BAPS entretient des liens étroits avec le Premier Ministre indien Narendra Modi, participant notamment financièrement à la construction d’un temple souhaité par Modi pour remplacer une mosquée détruite par des dévots hindous. Le BAPS est aussi connu pour avoir construit partout dans le monde d’impressionnants temples avec sculptures et fontaines qui attirent les visiteurs. (Sources : The New York Times, 10.11.2021 & Yahoo, 13.11.2021)

Baba Ramdev prétend soigner le Covid-19

Baba Ramdev, richissime gourou yogi à la tête d’une entreprise de soins ayurvédiques, assure que le yoga peut prévenir le Covid 19, que son produit baptisé Coronil le soignerait mais aussi que la médecine est à l’origine de la flambée de l’épidémie. Ses propos sont fortement critiqués par des médecins indiens alors que le pouvoir nationaliste ne contredit par le gourou… peut être du fait de sa proximité avec le parti au pouvoir. Lire la suite

Le yoga comme instrument de conquête politique

Le 21 juin ne sonne pas uniquement la célébration de la musique, c’est aussi la journée internationale du yoga. Arrivé au pouvoir en 2014, le premier ministre indien Narendra Modi n’hésite pas à profiter de cette journée pour vanter les bienfaits de la pratique et l’utiliser à des fins politiques. Lire la suite

Les abus au coeur d’une série

La série indienne Ashram a fait sensation après avoir montré les abus psychologiques mais aussi sexuels commis par des hommes saints hindous. Les fervents défenseurs de l’hindouisme affirme qu’une telle représentation discrédite la religion. Pourtant depuis de nombreuses années des maitres hindous sont coupables d’abus en tout genre. Lire la suite

Vers la création d’une nation ?

Après avoir fui l’Inde où il est recherché pour des faits d’enlèvements d’enfants, séquestration, abus sexuels et viols, Swani Nithyananda avait annoncé en décembre 2019 la création de la « nation souveraine hindoue » nommée Kailasa(1). Fin août 2020, il annonçait que sa nation se dotait d’une banque centrale et d’une nouvelle monnaie. Lire la suite

Plainte contre les remèdes du gourou Baba Ramdev

Une association de consommateurs indienne a déposé une plainte contre Baba Ramdev et sa société Patanjali Ayurved devant le tribunal de Chandigarh. La plainte porte sur la vente de médicaments frelatés, des faits de falsification, de tentative de meurtre et de promotion de médicaments sans vérifications médicales officielles. Lire la suite

Remèdes charlatanesques

Le 24 mars 2020, le gouvernement indien a décrété un confinement total de sa population. Alors qu’il n’existe encore aucun vaccin ni médicament validé pour traiter ou prévenir le coronavirus, certains leaders religieux, charlatans et personnalités politiques indiennes ont propagé de fausses informations sur des « remèdes » permettant de lutter contre la maladie. Lire la suite

Un gourou recherché crée sa nation

Swani Nithyananda, gourou indien auto-proclamé « homme de dieu », a fui l’Inde. Il fait face à des accusations d’enlèvements d’enfants, séquestration, abus sexuels et viols. Durant le mois de décembre, il a annoncé sur Internet avoir créé sa propre nation. Lire la suite