Le pasteur de l’Eglise Nuit de Dieu condamné huit ans de prison

Reagan B, le Pasteur de l’église Nuit de Dieu a été condamné à huit ans de prison par la cour d’assise des mineurs des Hauts-de-Seine pour viol et agression sexuelle sur deux femmes. Il a été acquitté pour des faits dénoncés par deux autres femmes, dont sa principale accusatrice, Anaïs U, qui avait porté plainte en 2018 pour des agressions sexuelles qu’elle aurait subi durant un an alors qu’elle était mineure.

Lire la suite

Les thérapies de conversion toujours pratiquées en Suisse

Si les thérapies visant à changer l’orientation sexuelle des homosexuels sont déjà interdites dans plusieurs pays, dont la France, la Suisse n’a pas encore franchi le pas. En effet, le gouvernement considère que la législation qui interdit d’imposer un traitement à une personne mineure sans son consentement est suffisante. Cependant si aucune procédure n’a été lancée au niveau national, dans trois cantons des initiatives parlementaires en ce sens sont en cours.

Lire la suite

Succès d’un podcast qui donne la parole à des ex-évangéliques

I was a Teenage Fundamentalist (IWATF), un podcast lancé par deux anciens membres d’églises évangéliques, Troy et Brain, connaît un succès qui dépasse largement les frontières de l’Australie. Il se place juste derrière exvangelical, le podcast de l’américain Blake Chastain téléchargé 13 000 fois chaque mois.

Lire la suite

Le pasteur controversé de Christ Embassy

Chris Oyakhilome, pasteur controversé, fondateur de l’Eglise Christ Embassy au Nigéria, a implanté officiellement depuis 2020 une association à Sainte-Clotilde à la Réunion et vient d’ouvrir une deuxième antenne à Saint-Pierre.

Le pasteur de Christ Embassy est un télévangéliste très populaire en Afrique, possédant une importante fortune. Outre son activité religieuse, il est propriétaire d’une chaine de télévision, de journaux, d’un hôtel, d’une chaine de restaurants et d’une maison d’édition. Le groupe, présent dans de nombreux pays comme l’Angleterre, le Canada ou les Etats-Unis, a été condamné au Royaume-Uni pour avoir versé des subventions et des paiements informels à des organisations et des particuliers. Christ Embassy avait par exemple versé plus d’1,5 millions à la chaine de télé du pasteur.

Le pasteur diffuse ses propres messages sur sa chaine de télévision. Durant l’épidémie, il s’est notamment opposé aux mesures sanitaires et a déclaré que la 5G était à l’origine du début de l’épidémie.  Il défend aussi l’idée que le vaccin serait une stratégie pour imposer un nouvel ordre mondial dirigé par l’antéchrist, et le moyen d’implanter des puces afin de contrôler la population. Certains discours diffusés sur ses chaines de télévision au Royaume Uni lui ont valu une amende de 150 000 euros pour propos conspirationniste sur la pandémie.

Les mesures sanitaires, notamment le confinement, pour ce genre de pasteurs d’importantes pertes financières car elles empêchent les dons et les offrandes effectués lors des rassemblements. Le pasteur Chris Oyakhilome n’hésite pas à faire payer l’entrée à certaines de ses cérémonies religieuses comme à Noel 2015 où l’entrée coûtait 10 euros. Le culte avait alors rassemblé 20 000 personnes.  (Source : Le JIR, 06.01.2022)

La mouvance évangélique dans l’hexagone

Selon des données communiquées en exclusivité à l’Express, la Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires (Miviludes) a reçu plus de 190 saisines concernant la mouvance évangélique en 2021. Deux points semblent inquiéter plus spécifiquement : les abus financiers et les promesses de guérison miraculeuse.

Ces chiffres fournis par la Miviludes ne sont pourtant pas nouveaux. En 2020, la mission avait reçu environ 200 signalements et quatre affaires avaient été judiciarisées. De nombreuses églises ont été signalées à la Miviludes lors des dix dernières années. Si parfois elles sont le fait de pasteurs isolés, souvent autoproclamés, les dérives sectaires proviennent aussi de plus grosses structures établies comme l’Eglise Universelle du Royaume de Dieu (EURD, aussi connue sous le nom de Centre d’Accueil Universel). Ce mouvement d’origine brésilienne est connu pour effectuer un prosélytisme offensif mais aussi pour ses positions controversées sur différents sujets de société. Les exigences financières constituent un point d’inquiétude pour la Miviludes : les adeptes sont fortement incités à faire des dons, achats, dîmes ou offrandes en tout genre. Les pasteurs usent de leur charisme ou utilisent des causes nobles pour pousser les adeptes à donner. L’argent va bien souvent servir à financer le train de vie du pasteur.

Les mouvements évangéliques organisent aussi souvent des séances de « guérisons » miraculeuses basées sur la foi et la prière en totale opposition avec la médecine. Ce qui constitue un risque pour les personnes malades choisissant d’abandonner leur parcours de soins. La pandémie a entrainé une hausse de ces offres de guérison.

Face à la pandémie, certains pasteurs et certains mouvements perçoivent la vaccination comme la « marque de la bête » qui entraînerait pour le vacciné une perte d’autonomie au profit de Satan. Ces messages montrent qu’au sein de la population évangélique prospèrent des discours anti-vaccination et méfiants vis-à-vis de la science. Cela peut s’expliquer par le fait que de longue date certains évangéliques sont suspicieux vis-à-vis des gouvernements perçus comme un pouvoir antichrétien.  Au niveau de la santé, certains groupes évangéliques proposent aussi des jeûnes assortis de prières en traitement de certaines pathologies cardiaques ou d’addictions. Encore une fois cela entraîne un risque d’abandon de soins pour les malades. Certaines églises vont jusqu’à défendre l’idée qu’il faut laisser le corps agir par lui-même et laisser faire la foi face à certaines maladies et notamment face au Covid. 

(Sources : L’Express, 22.12.2020 & 26.12.2021)

Les pasteurs ne sont pas immortels

Aux Etats-Unis de nombreux pasteurs nient la gravité de la pandémie et découragent leurs fidèles de suivre les mesures sanitaires. Pourtant des pasteurs mais aussi des adeptes sont décédés des suites d’une infection à la Covid-19.

De nombreux pasteurs à travers le monde ont par exemple affirmé que Dieu les empêcherait de tomber malade, que la prière pourrait aussi les guérir. Ces propos et ces croyances s’avèrent dangereuses et mortelles et ont conduit à des décès. Il arrive que des familles de fidèles se tournent vers des prédicateurs ou des guérisseurs au lieu de professionnels de santé et mettent en danger leur santé. Les pasteurs ont une connaissance des doctrines religieuses mais n’ont aucune expertise ni compétence dans les domaines médicaux et scientifiques.  

(Source : salon.com, 15.12.2021)