La FLDS condamnée à payer 1 million d’euros pour avoir violé les lois sur le travail des enfants

Le juge du tribunal de district de l’Utah a condamné l’Église fondamentaliste de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours (FLDS) et deux de ses membres à payer un million de dollars pour avoir enfreint les lois sur le travail des enfants.

L’évêque Lyle Jeffs devra verser 312 079,30 dollars d’arriérés de salaire et 312 079,30 dollars de dommages et intérêts aux victimes. Quant à l’Eglise et Brian Jessop, le dirigeant de Paragon Contractors, la société qui employait les enfants illégalement pour récolter des noix de pécans, ils devront s’acquitter d’un autre arriéré de salaire de 281 336,32 dollars.

L’affaire avait éclaté en 2012 à la suite de la diffusion d’une vidéo montrant des femmes et des enfants occupés à la récolte de noix de pécan dans une ferme du sud de l’Utah. Le Département américain du travail avait alors déposé une plainte. Selon des documents judiciaires rendus publiques en 2019, la société aurait utilisé des enfants sans les rémunérer entre 2008 et 2013.

Jeffs et Jessop n’avaient pas documenté les heures travaillées dans le ranch, et avaient refusé de fournir les noms des employés ce qui a obligé le département du travail à lancer un appel pour retrouver toutes les victimes.

Lyle Jeffs, qui avait été déjà condamné en 20171 pour une fraude aux bons alimentaires, est le frère de Warren Jeffs, ancien dirigeant de l’église, qui purge une peine à perpétuité pour agressions sexuelles.

La FLDS est une dissidence de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours (ormons), qui pratique encore la polygamie au sein de communautés fermées.  (Source : KSL.com, 30.10.2021)

1. Lire sur le site de l’Unadfi, La condamnation de Lyle Jeffs enfin prononcée : https://www.unadfi.org/non-classe/la-condamnation-de-lyle-jeffs-enfin-prononcee/

Pour en savoir plus sur cette affaire, lire sur le site de l’Unadfi :

La FLDS une nouvelle fois dans le collimateur de la justice : https://www.unadfi.org/actualites/groupes-et-mouvances/la-flds-une-nouvelle-fois-dans-le-collimateur-de-la-justice/

Nouvelle condamnation de la société Parangon : https://www.unadfi.org/actualites/groupes-et-mouvances/nouvelle-condamnation-de-la-societe-parangon/

Travail forcé dans une secte hindouiste

Bochasanwasi Akshar Purushottam Swaminarayan Sanstha (BAPS), une secte hindouiste présente aux Etats-Unis, est accusée d’avoir exploité des centaines de travailleurs dans ses temples américains. Ils travaillaient dans des conditions dangereuses moyennant une faible rémunération.

Les avocats des travailleurs accusent la secte d’avoir attiré des travailleurs d’origines indiennes pour travailler dans des temples partout à travers les Etats-Unis contre un salaire de 450 dollars (environ 400 euros). Exposés à la poussière et à des produits chimiques dangereux, ils travaillaient sept jours sur sept à la construction et à l’entretien des temples du groupe. Une première plainte a été déposée en mai uniquement contre le temple du New Jersey. Le même jour les autorités ont perquisitionné ce temple après le décès d’un ouvrier. Une nouvelle plainte accuse les responsables du BAPS d’avoir violé le droit du travail de l’État et le Racketeer Influenced and Corrupt Organizations Act, mieux connu sous le nom de RICO, créé pour lutter contre le crime organisé.

Les travailleurs auraient été introduits aux Etats-Unis en prétextant qu’ils étaient des artisans volontaires, ce qui leur permettait d’obtenir des visas religieux. Ils étaient attirés par des promesses de salaire équitable et des heures de travail correctes. Ils n’avaient pas le droit de parler aux visiteurs. Pour la plupart ils étaient issus des couches les plus basses de la société indienne.

Le BAPS entretient des liens étroits avec le Premier Ministre indien Narendra Modi, participant notamment financièrement à la construction d’un temple souhaité par Modi pour remplacer une mosquée détruite par des dévots hindous. Le BAPS est aussi connu pour avoir construit partout dans le monde d’impressionnants temples avec sculptures et fontaines qui attirent les visiteurs. (Sources : The New York Times, 10.11.2021 & Yahoo, 13.11.2021)

Bénévolat ou travail dissimulé ?

Le 21 décembre 2017, la cour d’appel de Paris a confirmé les décisions du conseil des prud’hommes de Paris à l’encontre de l’Office Culturel de Cluny et de l’une de ses émanations Patrimoine et Développement. Les deux structures avaient été condamnées à verser des dommages et intérêts d’un montant d’un million d’euros à 21 anciens membres, en « réparation du préjudice résultant de la perte de chance de percevoir une retraite ». Tous avaient travaillé bénévolement entre 10 et 30 ans, comme permanents, sans qu’aucune cotisation sociale ne soit versée. Cette condamnation pourrait inciter d’autres victimes à se battre pour faire aussi reconnaître leurs droits ; elle révèle en tout cas une dérive possible du bénévolat associatif, dérive assez fréquente dans les mouvements sectaires. Lire la suite

Que sait-on de ? La Famille

Historique

La Famille puise ses racines dans le Jansénisme (encadré), mouvement catholique né au XVIIe siècle en réaction contre les jésuites jugés trop permissifs. Sa doctrine donnera naissance à plusieurs groupes, parmi lesquels figurent les Convulsionnaires de Saint Médard, « croyants très pieux » qui manifesteront leur foi de façon très ostentatoire par des « transes mystico religieuses » et des convulsions. Lire la suite