Arrestation du gourou russe Vissarion

Le 22 septembre 2020, les forces spéciales russes ont procédé à l’arrestation de Vissarion (de son vrai nom Serguei Torop) leader du groupe de l’Église du Dernier Testament situé en Sibérie. Le gourou, ainsi que deux de ses complices, ont été arrêtés et sont accusés d’extorsion de fonds et d’exercice de violences psychologiques entraînant de graves dommages sur la santé des fidèles. Lire la suite

Cri d ’alerte : Protégez les enfants Témoins de Jéhovah !

Née et élevée dans une famille Témoin de Jéhovah, Johanna s’adresse ici à la société française tout entière qui semble ne pas connaître le mouvement et, par ignorance de ce qu’est réellement l’organisation des TJ, ne fait rien pour protéger de maltraitances institutionnalisées les enfants qui y grandissent. Lire la suite

Emprise sectaire et violences sur les enfants

Plusieurs situations peuvent se présenter selon que la famille vit dans une communauté fermée ou dans la société. Il est facile de comprendre que l’isolement d’une communauté fermée permet aux responsables de mettre en oeuvre des pratiques éducatives dangereuses ; il est plus difficile d’imaginer que cette « éducation sectaire » peut aussi s’exercer en milieu ouvert, à l’insu de l’entourage familial et social de l’enfant. Dans tous les cas, l’emprise sectaire qui s’exerce sur les parents a de lourdes conséquences sur leurs enfants. On parle de maltraitance lorsque des actions, du fait de leur fréquence et de leur violence, sont susceptibles de nuire gravement à l’état et au développement physique et psychologique du mineur. Lire la suite

Nouvelles révélations sur le groupe

Les journalistes d’investigation Mitch Weiss et Holbrook Mohr viennent de publier un livre intitulé « Broken Faith : Inside the Word of Faith Fellowship, One of America’s Most Dangerous Cults » qui décrit la vie au sein de World of Faith Fellowship. Lire la suite

Comprendre l’emprise psychologique

Le 3 septembre 2019 s’est ouvert le Grenelle contre les violences conjugales. L’un des onze groupes de travail, celui sur « les violences psychologiques et l’emprise », co-dirigé par Yael Mellul (ancienne avocate) et Hélène Furnon- Petrescu, a présenté ses propositions à Marlène Schiappa, parmi lesquelles la « nécessité de faire davantage condamner les violences psychologiques » et « la reconnaissance du suicide forcé chez les femmes se donnant la mort à la suit e de violences conjugales ». Lire la suite