Les archidiocèses de Québec et Sherbrooke prennent leurs distances

Alors que des allégations d’abus sexuels pèsent sur la Fraternité sacerdotale Saint-Pie X (FSSPX), un appel à témoins a été lancé par un collectif de victimes. De leur côté, les institutions catholiques romaines de Québec et Sherbrooke ont tenu à clarifier les distances, voire les tensions, qu’elles entretiennent avec la Fraternité.

Le mouvement religieux catholique intégriste FSSPX est particulièrement bien implanté au Québec. Il fait cependant les manchettes des journaux, des victimes dénonçant des « dérives sectaires » et un système « perpétuant et camouflant des agressions sexuelles et abus de ses prêtres ». Des allégations que réfute la Fraternité.

Invités à réagir, les archidiocèses de Sherbrooke et de Québec ont tenu à réaffirmer que « la Fraternité n’est pas sous la juridiction de l’Église catholique ». Elle n’est pas non plus « en communion avec elle depuis le rejet des modernisations du Concile Vatican II par ses membres (…). Elle perpétue des différends importants sur la doctrine et la liturgie ». L’Archidiocèse de Sherbrooke indique que « la remise en question de l’autorité du Pape, aggravée par l’ordination d’évêques sans mandat pontifical, constitue un enjeu majeur que des années de discussions ne sont pas parvenues à régler ». 

Se disant « très préoccupée par la protection de l’intégrité de toute personne » une porte-parole de l’Église catholique de Québec dit « fermement condamner les abus » et explique « poursuivre l’implantation de pratiques encore plus rigoureuses » dans chacune des paroisses. Elle invite également la population à ne pas confondre la FSSPX avec la Fraternité Saint-Pierre qui se rassemble à Limoilou et célèbre la messe en latin, mais qui est sous la juridiction du diocèse. 

(Source : La Voix de l’Est, 17.04.2024)

Les intégristes de plus en plus visibles

La Fraternité Saint-Pie X est en plein essor. Et elle affiche clairement sa volonté d’accroître encore son influence. Dans un de ses bastions, à Nantes, où le journaliste Raphaël Tual a enquêté, le mouvement intégriste attire par sa solennité, ses messes en latin et son opposition à certaines réformes du Vatican.

Lire la suite

Témoignages : elles dénoncent de « graves dérives sectaires »

Un enfermement social et psychologique, une vie contrôlée en permanence jusque dans l’intimité conjugale… Avec le recul, trois femmes ayant aujourd’hui quitté la Fraternité sacerdotale Saint-Pie X (FSSPX) se rendent compte du milieu sectaire dans lequel elles ont évolué. 

Lire la suite

Violences sexuelles et psychologiques au sein de la Fraternité Saint-Pie X

Une enquête de 6 pages parue, ce 13 janvier, dans le journal Le Temps, révèle qu’une soixantaine de prêtres de la Fraternité Saint-Pie X, soit 10 % des effectifs, auraient eu, par le passé, des comportements « problématiques ».

Lire la suite

Un prêtre de la Fraternité Saint Pie X condamné à 20 ans de prison

Après deux semaines de procès, la cours d’assise de la Roche-sur-Yon a condamné un ancien prêtre de la Fraternité Saint Pie X (FSSPX) à 20 ans d’emprisonnement, dont douze ans de sureté, pour viol et agressions sexuelles sur 27 mineurs. La décision est assortie de dix ans de suivi socio-judiciaire, d’une obligation de soins, de l’interdiction d’entrer en contact avec des mineurs et de se rendre en Charente Maritime ou en Vendée. Son nom a été inscrit au fichier des délinquants sexuels.

Lire la suite