Condamnation d’un tradipraticien dont le traitement est en cause dans le décès d’une fillette de 16 mois

Un tradipraticien tahitien a écopé, début février, d’un an de prison avec sursis pour homicide involontaire et exercice illégal de la médecine, pour avoir aggravé l’état de santé d’une petite fille finalement décédée le 14 juillet 2016. L’arrière-grand-mère de l’enfant a été condamnée à six mois de prison avec sursis, tandis que ses grands-parents ont écopé de trois mois avec sursis. Lire la suite