Les abus de magnétiseurs toujours nombreux

Nous rapportons, dans ce nouveau numéro des Actualités de l’Unadfi, trois affaires judiciaires concernant des magnétiseurs contre lesquelles des patientes ont porté plainte pour abus sexuel. Considérés comme des soignants par leurs patientes, ces hommes ont profité de leur autorité pour commettre des agressions sur des personnes fragilisées, venues les consulter pour régler des problèmes. Lire la suite

Quinze ans de prison requis contre un magnétiseur

Le tribunal criminel de l’arrondissement du Nord vaudois à Lausanne a prononcé une peine de quinze ans de prison à l’encontre d’un magnétiseur poursuivi pour avoir abusé une vingtaine de femmes durant plus de dix ans. Il a été reconnu coupable de viols, d’agressions sexuelles sur des personnes dépendantes ou incapables de discernement, de contrainte sexuelle, d’extorsion et d’usure par métier, de chantage et abus de détresse. Lire la suite

Un « pseudo médium » en procès

Depuis le lundi 22 juin 2020, le tribunal criminel de Lausanne examine les relations unissant un autoproclamé médium et magnétiseur à ses « patientes ». Alors que selon les autorités l’homme aurait fait entre 80 et 90 victimes, seules dix-huit d’entre elles ont porté plainte. Cet ancien gendarme français de 66 ans est poursuivi pour viol, acte d’ordre sexuel avec des personnes dépendantes ou incapables de discernement, escroquerie, extorsion, usure, abus de détresse et pornographie.  Lire la suite

Quinze ans de prison pour le magnétiseur violeur

Jean Chevalier, magnétiseur installé dans le département de l’Indre, a écopé de 15 ans de prison pour des viols commis sur quatre soeurs mineures entre 1995 et 2002. Si les quatre victimes étaient présentes et ont témoigné de ce qu’elles ont subi devant la cour, seules deux avaient porté plainte. Lire la suite

Interdiction d’exercer à vie pour un magnétiseur

Le tribunal de Lorient (56) a condamné un magnétiseur de la région de Pontivy à une peine de six mois de prison avec sursis, 18 mois de mise à l’épreuve avec obligation de soins, et à une « interdiction définitive d’exercer  comme magnétiseur ». Il a en outre été condamné à verser 1 000 euros de dommages et intérêts à la victime et à être inscrit au fichier national des délinquants sexuels. Lire la suite