Questionnement autour des archives de la mission

Un article de Marianne du 13 décembre 2019 a créé la stupeur en annonçant notamment que les archives, datant de plus de 20 ans, de la Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires(MIVILUDES) pourraient être détruites à la suite de son rattachement au ministère de l’Intérieur. Lire la suite

Rattachement de la Miviludes au CIPRD

Depuis le 1er janvier 2020, la Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires (MIVILUDES) est passée sous la tutelle du ministère de l’Intérieur au sein du secrétariat général du Comité interministériel de prévention de la  délinquance et de la radicalisation (SG – CIPDR). Si rien n’est encore acté concernant son organisation, les réactions sont nombreuses depuis l’annonce de ce rattachement. Lire la suite

Conférence de presse

Le 10 octobre 2019, s’est tenu en présence de parlementaires, d’acteurs du milieu associatif, de personnels de santé et d’ex-adeptes, une conférence de presse de soutien à la Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires (Miviludes). Pour rappel, le gouvernement a annoncé le mois dernier le rattachement de la Miviludes au ministère de l’Intérieur.1 Lire la suite

Clap de fin ?

Sans président depuis un an, la Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires (Miviludes) va disparaître ou plus précisément subir une restructuration. Rattachée jusqu’alors aux services du Premier ministre, elle devrait dès janvier 2020 intégrer ceux du ministère de l’Intérieur, et plus exactement celui du Comité interministériel de prévention de la délinquance et de la radicalisation (CIPDR). Cette annonce a été vécue comme un coup de tonnerre par la majorité des acteurs de la prévention du phénomène sectaire qui craignent que ce sujet ne soit plus une priorité pour le gouvernement. Lire la suite

Un nouveau partenariat pour la Miviludes

La Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires (Miviludes) et le groupement d’intérêt économique (GIE) D²OF ont signé une convention de partenariat. Ce GIE est administrateur de la plateforme digitale Datadock, base de données sur la formation professionnelle. Lire la suite

Réponse du Premier ministre

Le Premier ministre a répondu à Loïc Kervran, député du Cher, qui l’interrogeait sur le devenir de la Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires (Miviludes). En effet, dépourvue de président depuis octobre 2018, la mission donne le « sentiment » de démobilisation des pouvoirs publics concernant la lutte contre les dérives sectaires. La réponse du Premier ministre se veut rassurante. Lire la suite

La Miviludes attend un nouveau président

Depuis le mois d’octobre 2018, la Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires (Miviludes) attend la nomination de son président. Selon sa secrétaire générale Anne Josso, « Le processus de recrutement est en cours. Le cabinet du Premier ministre [en charge de cette nomination] a reçu des candidats et est en pleine réflexion ». Lire la suite

Question du 20.11.2018 n°14452 de Me Brigitte Liso, député du Nord – 15e législature.

Sollicitée par le Centre national d’accompagnement familial face à l’emprise sectaire (CAFFES), Brigitte Liso, député du Nord, a demandé au ministre de l’Intérieur quelles sont les intentions du gouvernement pour améliorer la gouvernance de la Miviludes (Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires)1. Lire la suite