Poursuivre judiciairement les dérives sectaires dans le domaine de la santé

En septembre dernier, la Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires a signé une convention de partenariat avec l’Ordre national des infirmières. Ce partenariat vise à informer et à sensibiliser les infirmières sur les risques de dérives sectaires dans le domaine de la santé afin notamment de caractériser les dérives dans le cadre de poursuites judiciaires.

Lire la suite

Atteinte à l’égalité des chances de guérison

Intervention de Laurent Chambaud, directeur de l’Ecole des Haute Etudes en Santé Publique de Rennes (France) lors de la conférence de la FECRIS, à Bruxelles, le 24 mars 2014. 

Analyser l’impact des dérives sectaires sur l’égalité face à la santé et la perte de chances face à la guérison n’est pas une entreprise aisée et mon propos ne sera pas de proposer une démarche qui permettrait de catégoriser les projets thérapeutiques entre ceux qui sont a priori dangereux et ceux qui ne le sont pas. Cette démarche a déjà été tentée par la Miviludes, les associations de victimes des dérives sectaires ou les enquêtes parlementaires. Je tenterai plutôt dans un premier temps de replacer ces tentatives sectaires dans les nouveaux paradigmes de la santé et d’analyser dans ce contexte la notion de « perte de chances » puis de souligner les aspects particuliers et nouveaux de l’information en santé, et enfin d’axer les défis particuliers dans le domaine de la formation des cadres du système de santé de notre pays.(…)

Lire la suite

Une université très remarquée

L’Université Fernando Pessoa Université portugaise ayant ouvert une antenne à Toulon (83)]], déjà épinglée dans l’enquête de « Sciences et Avenir » (novembre 2012, [lire la synthèse de cet article sur ce site) sur les dérives sectaires et thérapeutiques dans les hôpitaux et les universités de France pour ses liens avec la fasciathérapie, fait à nouveau parler d’elle.
Lire la suite

Ces charlatans qui prescrivent l’arrêt du traitement

Interviewé suite au colloque du 26 octobre 2011 à l’Assemblée Nationalede, le député Philippe Vuilque, membre du Conseil d’administration et d’orientation de la Miviludes et président du groupe d’études sur les sectes à l’Assemblée nationale, a fait le point sur les médecines dites parallèles, telle la méthode Hamer.

Lire la suite