IM Academy accusée d’embrigader des milliers de jeunes 

Suite à de nombreuses plaintes contre IM Academy, la police espagnole a arrêté, fin mars, 8 membres de sa direction « accusés de fraude et d’organisation criminelle ». Si aucun d’entre eux n’a été condamné à ce jour, l’enquête lancée par la police reste ouverte.

Depuis des mois cette organisation qui vend des formations pour apprendre à investir dans les cryptomonnaies, a réussi à recruter des milliers de jeunes espagnols appâtés par des promesses de gains faciles et substantiels.

L’inscription à la plateforme de formation virtuelle proposée par IM Academy coûte 200 euros. Ensuite chaque mois les élèves doivent débourser 150€ pour accéder aux cours en ligne. Mais rapidement les élèves sont pris dans un système les obligeant à recruter de nouveaux membres pour obtenir des réductions sur leur cours en ligne. Le recrutement est également un impératif pour pouvoir gravir les échelons de l’organisation.

Le journal El Pais qui a enquêté sur l’organisation explique que l’on a affaire à un système pyramidal. Ayant recueilli les témoignages de plusieurs familles dont un proche est embrigadé dans l’entreprise, le journal dénonce aussi un fonctionnement sectaire.

Un youtubeur catalan, Carles Tamayo, qui s’est infiltré dans une formation, a constaté que le groupe isolait ses membres en les incitant à centrer leur vie sur leur formation et à ne pas en parler à leur famille.  Les témoignages publiés dans El Pais confirment ces faits. Les parents ont perçu un changement de personnalité chez leurs enfants, un décrochage scolaire et un isolement, voire une coupure totale avec la famille.

Selon le journal l’Indépendant, IM Academy serait accusée d’escroquerie. En effet les déclarations de revenus présentées par les recruteurs seraient fausses ou partielles et l’organisation encouragerait ses membres à réaliser des opérations financières interdites en Europe.  

(Source : L’Indépendant, 20.04.2022)

[Note de l’Unadfi : la France est elle aussi touchée par ce phénomène. II s’avère que cette société figure dans la liste des acteurs non autorisés par l’Autorité des marchés financiers (AMF) sous le nom Markets Live Ltd (nom de la maison mère américaine que l’on retrouve dans les mentions légales du site d’IM Academy).]

Les dérives sectaires touchent aussi la vente multiniveau

La vente multiniveau loin d’être en perte de vitesse connaît un regain d’activité depuis l’instauration du statut d’auto entrepreneur. Entre 2008 et 2018, « la création annuelle d’entreprises est passée de 3 500 à 28 400. Les facilités pour s’installer, l’absence de qualification requise, les promesses d’enrichissement rapide à moindre effort, le travail à la carte, contribuent à son succès. Mais son système de recrutement par cooptation, les incitations à investir rapidement, à se former constamment amène à une hyperactivité qui peut être préjudiciable au vendeur. Lire la suite

Signature d’un nouveau partenariat

Fin mai, la Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires (Miviludes) a signé un partenariat avec l’Agence nationale du développement professionnel continu. Cette collaboration devra permettre de mieux prévenir les risques de dérives thérapeutiques voire sectaires dans les formations des professionnels de santé.

Lire la suite

Loi sur la formation professionnelle

Le décret relatif à la qualité des actions de la formation professionnelle continue est paru au Journal officiel, le 1er juillet 2015. Les nouvelles dispositions doivent être mises en oeuvre afin de faire face à l’offre croissante de formations douteuses notamment celles proposées par des mouvements sectaires comme l’avait souligné la Miviludes dans son rapport de 2012(1).

Lire la suite

Formation professionnelle

Le marché de la formation continue

Pendant que les pouvoirs publics ciblent « les formations dites comportementales » qui représentent 20% de l’offre de formation, certains Organismes paritaires collecteurs agréés (OPCA) mettent en place une politique de veille. Les autorités rencontrent en effet des difficultés à caractériser les dérives sectaires sur ce marché. Les entreprises, quant à elles, restent « peu actives » dans ce domaine.

Lire la suite

Famille Missionnaire Donum Dei / Restaurants Eau Vive

Il y a trente ans déjà, cette communauté avait fait parler d’elle à la suite des révélations inquiétantes d’ex-membres sur les abus de pouvoir du fondateur et des dirigeants, la gestion et le fonctionnement des restaurants, les atteintes aux droits fondamentaux des membres. Les faits révélés aujourd’hui par le collectif des Travailleuses Missionnaires tendent à prouver que, malheureusement, la stratégie du fondateur pour échapper à toute « supervision » de responsables religieux s’est montrée efficace… Mais comment imaginer que des personnalités haut placées (évêques, cardinaux, hauts responsables laïcs, etc.) ne puissent pas user de leur autorité pour faire cesser ou au moins dénoncer ces dérives ?

Lire la suite