Communiqué de presse de l’Unadfi du 01.02.2022

Près de 20 ans après les premières plaintes, après 7 ans de parcours judiciaire, le Tribunal correctionnel de Dijon vient de condamner Eliane Deschamps, fondatrice du groupe de prière Amour et Miséricorde, à deux ans de prison aves sursis et 62 000 € de dommages et intérêt. Son bras droit Daniel Delestrac a écopé d’une peine identique.

L’Unadfi, soutien de certaines victimes et de leurs familles depuis de nombreuses années, salue ce verdict dans lequel elle voit une reconnaissance de la réalité de l’emprise sur des adeptes soumis à un isolement psychologique accentuant leur vulnérabilité. Dénoncés à plusieurs reprises par les avocats des parties civiles, les aléas et la longueur exceptionnelle  de la procédure ont malheureusement permis aux deux dirigeants d’installer et de contrôler de façon durable des ruptures entre les adeptes, encore dans ce groupe, et leurs proches. 

Eliane Deschamps et Daniel Delestrac ont fait appel de la décision du Tribunal correctionnel.

Le Midi-Libre enquête sur les dérives sectaires en Occitanie

Boostés par la crise sanitaire, gourous et pseudo thérapeutes se sont répandus sur internet, touchant un public toujours plus nombreux. Originaires du Sud-Ouest, certains se sont particulièrement fait remarquer depuis un an. Outre un retour sur l’affaire Thierry Casasnovas, le Midi Libre dresse un panorama du phénomène sectaire en Occitanie dans une longue enquête publiée en ligne. Lire la suite

Le nouveau visage du phénomène sectaire

Dans l’imaginaire collectif, la secte est une communauté spirituelle dont les membres vivent coupés du monde sous la domination d’un gourou. Si ce schéma perdure, aujourd’hui des nouvelles tendances se dessinent et les sectes puisent leur inspiration dans de multiples sources. Samuel Laurent, journaliste au Monde, dresse un panorama du phénomène sectaire en France qui montre le haut degré d’adaptation de ces groupes aux changements de la société. Lire la suite

Les célébrités, proies de choix pour les sectes

Les noms de nombreuses célébrités son associés à des sectes. La plus connue étant Tom Cruise devenu numéro deux de la Scientologie. Militant avec ferveur pour son mouvement, il a fait monter une tente de la Scientologie sur le plateau de tournage de la Guerre des mondes en 2005 et a obligé des responsables de la Paramount à assister à des réunions au Celebrity Center. Il est même allé jusqu’à faire pression sur l’ancien président Nicolas Sarkozy pour la reconnaissance de la Scientologie. Lire la suite

L’Afrique du Sud touchée par le phénomène sectaire

En Afrique du Sud, la Commission pour la promotion et la protection des droits des communautés culturelles, religieuses et linguistiques a interrogé des ex-gourous et ex-adeptes pour comprendre comment des mouvements sectaires mettent sous emprise et contrôlent les fidèles. C’est Dans ce contexte, que le quotidien en ligne Sud-africain Times Live est revenu sur l’histoire de groupes sectaires qui ont défrayé la chronique dans ce pays. Lire la suite

« A Course in Miracle » une bible New Age

Sur le site Portaluz, Luis Santamaria del Rio, membre de Red Iberoamericana de Estudio de las Sectas (RIES), a publié un article pour alerter sur un livre qu’il juge dangereux et créateur de dérive sectaire et de ruptures pour les individus. L’ouvrage intitulé A Course in Miracles (UCDM) écrit dans les années 1970 par deux psychologues américains Helen Cohn Schucman et William Thetford est présent dans de nombreuses librairies. Il a été traduit dans plus de 20 langues. Lire la suite

Bénévolat ou travail dissimulé ?

Le 21 décembre 2017, la cour d’appel de Paris a confirmé les décisions du conseil des prud’hommes de Paris à l’encontre de l’Office Culturel de Cluny et de l’une de ses émanations Patrimoine et Développement. Les deux structures avaient été condamnées à verser des dommages et intérêts d’un montant d’un million d’euros à 21 anciens membres, en « réparation du préjudice résultant de la perte de chance de percevoir une retraite ». Tous avaient travaillé bénévolement entre 10 et 30 ans, comme permanents, sans qu’aucune cotisation sociale ne soit versée. Cette condamnation pourrait inciter d’autres victimes à se battre pour faire aussi reconnaître leurs droits ; elle révèle en tout cas une dérive possible du bénévolat associatif, dérive assez fréquente dans les mouvements sectaires. Lire la suite

Mouvances sectaires et crises sanitaires

Au-delà des propositions scandaleuses de traitements alternatifs pour guérir le Covid 19, alors que les scientifiques n’en sont qu’aux balbutiements de la recherche d’un traitement, ce drame sanitaire étendu au monde entier montre comment certains mouvements sectaires semblent avoir géré cette crise en fonction de leurs croyances. En marge des recommandations internationales, cette gestion a pu dramatiquement aggraver la situation dans plusieurs pays par des manquements dus pour certains aux doctrines et pratiques de ces mouvements… Lire la suite