Le business du bonheur

Plongée au cœur de la psychologie positive, le documentaire de Claire Alet s’interroge sur les limites du développement personnel. Confrontant d’ardents défenseurs de la discipline -Christophe André ou le chercheur américain Martin Seligman-, à ceux qui critiquent cette tendance -telles que la docteure en philosophie Julia de Funès ou la sociologue Éva Illouz- Claire Alet essaie de comprendre pourquoi la quête du bonheur vire à l’obsession en Occident alors que la consommation d’antidépresseurs ne cesse d’augmenter.

Lire la suite

Des «antivax» radicalisés projetait des attentats

La justice allemande a annoncé avoir déjoué des attentats terroristes d’extrême droite. Le groupuscule qui fomentait ces projets : « Patriotes unis », est une frange antivax radicalisée prête à en découdre avec l’ordre démocratique. Cette minorité constituée de 70 personnes inquiète les autorités qui placent depuis peu les violences d’extrême droite au premier rang des menaces pour l’ordre public, devant le risque djihadiste.

Lire la suite

Un nouveau relai pour les antivax

Essayiste au CV imposant, Idriss Aberkane est aussi connu pour ses conférences sur le développement personnel. Depuis le début de la pandémie, il est l’une des figures les plus importantes de la sphère antivax, n’hésitant pas à user de théories du complot et de fausses informations.

Lire la suite

Les applis de grossesse ciblées par les antivax

Des théories du complot se diffusent sur des applications pour les femmes enceintes ou les jeunes parents, comme What To Expect, Glow mais aussi Peanut. Ces lieux d’échanges sont devenus des cibles privilégiées pour la diffusion de nombreuses fake news sur la vaccination.

Lire la suite

Documentaire : Antivax – Les marchands de doute, Arte, 24.12.2021, 91 minutes

Véritable plongée au cœur de la galaxie antivax, ce documentaire produit par Lise Barnéoud et Marc Garmirian, explore les diverses motivations des opposants à la vaccination.

Si le mouvement anti-vaccination s’est essentiellement construit autour des craintes quant à de possibles effets secondaires des vaccins, pour certains de ses promoteurs les motivations sont tout autres et la pandémie a été une vraie opportunité pour se faire connaître, attirer de nouveaux membres et s’enrichir.

Le documentaire introduit le sujet en évoquant le cas d’Andrew Wakefield. Ce gastro-entérologue britannique s’est fait connaître pour une étude frauduleuse, publiée en 1998, établissant un lien entre le vaccin contre la rougeole et l’autisme. Bien que radié en 2010, il a acquis une importante notoriété dans la sphère antivax, si bien qu’une fois établi aux États-Unis, il a développé un business juteux autour de la peur des vaccins. Aujourd’hui, lui et d’autres activistes, comme le producteur Del Bigtree, profitent de la pandémie pour propager des théories complotistes sur les réseaux sociaux afin de faire basculer les hésitants dans leur camp.

D’autres n’ont aucun scrupule à proposer des traitements alternatifs, parfois dangereux, ou à organiser des levées de fonds pour des causes liées à l’anti-vaccination.

Le documentaire laisse aussi la parole à des lanceurs d’alerte qui tentent de prévenir des dangers de l’anti-vaccination. Les journalistes ont également donné la parole à des personnes craignant le  vaccin. Enfin, ils ont aussi rencontré une jeune femme devenue paraplégique suite à une rougeole. Elle n’en veut pas à ses parents de ne pas l’avoir fait vacciner, mais avoue que « c’est trop bête de laisser le hasard choisir quand il y a des solutions ».  (Source : Arte, 14.12.2021)

Visionner le documentaire disponible jusqu’au 25 juin 2022 : https://www.arte.tv/fr/videos/103025-000-A/antivax-les-marchands-de-doute/

La bonne santé des dérives sectaires

Pascale Duval, porte-parole de l’Unadfi, et Stéphane François, professeur de science politique à l’université de Mons, ont été invités par France Culture à l’émission Sous les radars consacrée aux dérives sectaires dans le champ de la santé et du bien-être, des domaines que beaucoup pourraient penser sans risques.

En recherche de solutions naturelles pour faire face au virus ou en quête de sens, l’intérêt des Français pour des offres de soins ou de bien-être s’est accru depuis le début de la pandémie, certains d’entre eux se retrouvant dans les griffes de praticiens peu scrupuleux.

Prenant racine dans le New Age, une idéologie apparue à la fin du XIXe siècle, ces pratiques amènent une défiance envers la science et la médecine, qui n’est pas sans poser des problèmes à la collectivité, en particulier en ce qui concerne le refus de vaccination.

Interrogés par la journaliste  Nora Hamadi, Pascale Duval et Stéphane François se sont attachés à expliquer comment ces pratiques peuvent conduire à des dérives sectaires et quelles solutions peuvent être envisagées pour y faire face.

(Source : France Culture, 06.11.2021)

Ecouter le podcast : https://www.franceculture.fr/emissions/sous-les-radars/la-bonne-sante-des-derives-sectaires