IM Academy accusée d’embrigader des milliers de jeunes 

Suite à de nombreuses plaintes contre IM Academy, la police espagnole a arrêté, fin mars, 8 membres de sa direction « accusés de fraude et d’organisation criminelle ». Si aucun d’entre eux n’a été condamné à ce jour, l’enquête lancée par la police reste ouverte.

Depuis des mois cette organisation qui vend des formations pour apprendre à investir dans les cryptomonnaies, a réussi à recruter des milliers de jeunes espagnols appâtés par des promesses de gains faciles et substantiels.

L’inscription à la plateforme de formation virtuelle proposée par IM Academy coûte 200 euros. Ensuite chaque mois les élèves doivent débourser 150€ pour accéder aux cours en ligne. Mais rapidement les élèves sont pris dans un système les obligeant à recruter de nouveaux membres pour obtenir des réductions sur leur cours en ligne. Le recrutement est également un impératif pour pouvoir gravir les échelons de l’organisation.

Le journal El Pais qui a enquêté sur l’organisation explique que l’on a affaire à un système pyramidal. Ayant recueilli les témoignages de plusieurs familles dont un proche est embrigadé dans l’entreprise, le journal dénonce aussi un fonctionnement sectaire.

Un youtubeur catalan, Carles Tamayo, qui s’est infiltré dans une formation, a constaté que le groupe isolait ses membres en les incitant à centrer leur vie sur leur formation et à ne pas en parler à leur famille.  Les témoignages publiés dans El Pais confirment ces faits. Les parents ont perçu un changement de personnalité chez leurs enfants, un décrochage scolaire et un isolement, voire une coupure totale avec la famille.

Selon le journal l’Indépendant, IM Academy serait accusée d’escroquerie. En effet les déclarations de revenus présentées par les recruteurs seraient fausses ou partielles et l’organisation encouragerait ses membres à réaliser des opérations financières interdites en Europe.  

(Source : L’Indépendant, 20.04.2022)

[Note de l’Unadfi : la France est elle aussi touchée par ce phénomène. II s’avère que cette société figure dans la liste des acteurs non autorisés par l’Autorité des marchés financiers (AMF) sous le nom Markets Live Ltd (nom de la maison mère américaine que l’on retrouve dans les mentions légales du site d’IM Academy).]