Roumanie / MISA, une secte dangereuse

Le 25 mars 2006, la FECRIS avait organisé un colloque à Bruxelles : «L’internationalisation des sectes : un danger pour les droits de l’homme en Europe ?». Parmi les intervenants, le Dr Laurentiu D. Tanase de l’Université de Bucarest avait fait un exposé sur le développement de la vie religieuse en Roumanie après 1989. Le pays vivait alors une véritable explosion de religiosité.

Dans cette logique de « l’internationalisation du religieux », une secte roumaine, Mouvement pour l’Intégration Spirituelle dans l’Absolu (MISA), s’est exportée vers l’espace européen.
MISA se présente comme une association humanitaire et religieuse de type yoga et d’inspiration orientale. Son fondateur et gourou, Gregorian Bivolaru, est considéré comme un escroc, un trafiquant d’êtres humains et un responsable de réseaux de prostitution, y compris infantiles. Né en 1952, Gregorian Bivolaru, surnommé Grieg, a réussi à attirer un grand nombre d’adeptes et à étendre ses activités à l’étranger, plus particulièrement dans les pays du nord de l’Europe.

Le gourou fut arrêté à plusieurs reprises par la justice roumaine, notamment pour avoir produit et diffusé du matériel pornographique et avoir eu des rapports sexuels avec une mineure. Ses démêlés avec la police et les scandales provoqués par les révélations des enquêtes policières impliquant des personnalités de la vie publique, ont fait de MISA une image de secte dangereuse.

Tout récemment en octobre 2012, les journaux roumains : www.agentia.org et www.ghidularadean.ro/ ont consacré chacun un article à la conférence organisée par la FECRIS : « Sectes apocalyptiques : utopies ratées et conséquences pour les adeptes » qui s’était déroulée le 13 octobre 2012 à Salses Le Château (66). Roxana-Malina Chirila, ancienne adepte roumaine de l’école de yoga MISA, y avait fait une intervention sur la « fin du monde » en se référant au phénomène qui se produit quand une secte, en l’occurrence MISA, fait de ce thème une partie de sa doctrine[Lire le [blog de Roxana-Malina Chirila.]]

Lire sur le site de l’UNADFI : https://www.unadfi.org/groupe-et-mouvance/que-sait-de-misa

Lire la suite