Construction d’un lieu de culte, le maire s’oppose au projet

Le maire de Neyron (Ain), s’oppose au projet de construction d’un lieu culte dans sa petite ville de 2 000 habitants. En effet, les Frères de Plymouth envisagent, d’ici 2020, de faire construire un bâtiment pouvant accueillir jusqu’à 1 000 fidèles. Un terrain boisé de 8 hectares, situé en bordure de l’autoroute A 46, devrait accueillir un édifice de 16 000 m2 comprenant une salle de conférence de 747 m2 et 880 m2 de locaux destinés à l’accueil, aux sanitaires et à la maintenance.

Lire la suite

« Jamais sans mes enfants »

Un ancien membre de la communauté des Frères de Plymouth de Port Elisabeth (Afrique du Sud) craint que ses enfants ne soient envoyés à l’étranger par le groupe. Depuis qu’il a été exclu du groupe pour avoir émis des doutes sur leurs règles de vie, il a dépensé près de 19 600 € en frais de justice pour que ses droits parentaux soient respectés.

Lire la suite

La répartition des subventions est-elle vraiment équitable ?

Fairfax média, société australienne opérant dans le domaine des médias, a révélé que les écoles privées gérées par les frères de Plymouth reçoivent des financements trop importants de l’État fédéral et du gouvernement de Nouvelle Galles du Sud. Le montant de ces subventions pour les onze campus de l’école s’élèverait à plus de 10 000 dollars par étudiant et par an soit 800 dollars de plus que ceux de la Home Bush Ouest, l’une des écoles les plus pauvres de Nouvelle Galles du Sud.

Lire la suite

Abus sexuels

L’étude de la chercheuse britannique, Jill Mytton a montré qu’en Nouvelle Zélande quatre membres des Frères de Plymouth sur dix interrogés, affirment avoir vécu durant leur enfance des expériences traumatisantes d’abus sexuels. La proportion des enfants sexuellement abusés dans cette communauté est largement plus élevée que dans le reste de la population et plus particulièrement dans celle de Nouvelle Zélande.

Lire la suite

« La mort plutôt que le tourment »

S’adressant à un jeune homme de 25 ans en contact avec d’anciens membres, Bruce D. Hales riche leader mondial de la communauté des Frères de Plymouth, a affirmé qu’il ferait mieux de s’empoisonner que de se laisser tourmenter par les adversaires de La vérité.

Lire la suite

Vingt-cinq ans dans la peur

Joy Nason a vécu les 25 premières années de sa vie dans la communauté des Frères de Plymouth1 avec la peur constante de la « colère de Dieu ». À 71 ans, elle révèle ses douloureux souvenirs dans un livre, Joy and Sorrow (Joie et tristesse). Elle y raconte sa vie dans la secte mais surtout ses difficultés à « survivre et prospérer » en dehors puisque cette époque la hante encore chaque jour.

Lire la suite