Concernant les Témoins de Jéhovah, l’UNADFI tient à rappeler quelques éléments

En 1985, le Conseil d’Etat a refusé à l’Association chrétienne « les Témoins de Jéhovah en France » le statut d’association cultuelle aux motifs suivants : « Considérant qu’il ressort du dossier que les activités menées par l’Association chrétienne « les témoins de Jéhovah en France » sur la base de stipulations de ses statuts en vigueur à la date du décret attaqué ne confèrent pas, dans leur ensemble, à l’association en raison de l’objet ou de nature de certaines d’entre elles, le caractère d’une association cultuelle au sens de la loi du 9 décembre 1905 … ». Cet arrêt est motivé par le fait que refuser des soins aux enfants tels que la transfusion sanguine, est constitutif d’un trouble à l’ordre public, car il met en danger la vie de l’enfant.
Lire la suite

L’UNADFI et le CCMM dénoncent le désengagement de l’Etat

Le 24 novembre 2009, la présidente de l’UNADFI, Catherine Picard, et le président du CCMM[Centre contre les manipulations mentales]], Jacques Miquel, avaient répondu à l’invitation de l’avocat bordelais, Me Daniel Picotin, président de l’antenne Aquitaine du CCMM et avocat représentant les parties civiles dans l’affaire des « reclus de Monflanquin ». A Bordeaux, les trois responsables ont dénoncé, au cours d’un point presse, le manque « d’outils juridiques » et le « désengagement de l’Etat ». Car, a expliqué Catherine Picard, la loi About-Picard contre l’abus de faiblesse, votée en 2001, n’est aujourd’hui plus suffisante pour lutter contre « les groupes importants ou les microstructures ».
Lire la suite

Réaction de l’UNADFI au rapport 2005 de la MIVILUDES

A la lecture du rapport de la Mission Interministérielle de Lutte contre les Dérives Sectaires (MIVILUDES), l’Union Nationale des Associations pour la Défense des Familles et de l’Individu victimes de sectes (UNADFI) se joint totalement aux remarques et aux préconisations qui y figurent. Ce rapport marque aussi le dixième anniversaire de l’affaire de l’Ordre du Temple Solaire, affaire qui a provoqué la prise de conscience de l’ensemble de l’opinion publique française sur la dangerosité des organisations sectaires.
Lire la suite

15 ans de réclusion pour le gourou de l’Ariège

Au terme d’une semaine de procès qui marquera l’histoire judiciaire, les jurés de la cour d’assises de l’Ariège ont condamné Robert Le Dihn, dit Tang, à 15 ans de réclusion criminelle pour des faits de viols et d’agressions sexuelles. Fait rare, le verdict a été plus sévère que les réquisitions du ministère public.
Lire la suite