La mouvance évangélique dans l’hexagone

Selon des données communiquées en exclusivité à l’Express, la Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires (Miviludes) a reçu plus de 190 saisines concernant la mouvance évangélique en 2021. Deux points semblent inquiéter plus spécifiquement : les abus financiers et les promesses de guérison miraculeuse.

Ces chiffres fournis par la Miviludes ne sont pourtant pas nouveaux. En 2020, la mission avait reçu environ 200 signalements et quatre affaires avaient été judiciarisées. De nombreuses églises ont été signalées à la Miviludes lors des dix dernières années. Si parfois elles sont le fait de pasteurs isolés, souvent autoproclamés, les dérives sectaires proviennent aussi de plus grosses structures établies comme l’Eglise Universelle du Royaume de Dieu (EURD, aussi connue sous le nom de Centre d’Accueil Universel). Ce mouvement d’origine brésilienne est connu pour effectuer un prosélytisme offensif mais aussi pour ses positions controversées sur différents sujets de société. Les exigences financières constituent un point d’inquiétude pour la Miviludes : les adeptes sont fortement incités à faire des dons, achats, dîmes ou offrandes en tout genre. Les pasteurs usent de leur charisme ou utilisent des causes nobles pour pousser les adeptes à donner. L’argent va bien souvent servir à financer le train de vie du pasteur.

Les mouvements évangéliques organisent aussi souvent des séances de « guérisons » miraculeuses basées sur la foi et la prière en totale opposition avec la médecine. Ce qui constitue un risque pour les personnes malades choisissant d’abandonner leur parcours de soins. La pandémie a entrainé une hausse de ces offres de guérison.

Face à la pandémie, certains pasteurs et certains mouvements perçoivent la vaccination comme la « marque de la bête » qui entraînerait pour le vacciné une perte d’autonomie au profit de Satan. Ces messages montrent qu’au sein de la population évangélique prospèrent des discours anti-vaccination et méfiants vis-à-vis de la science. Cela peut s’expliquer par le fait que de longue date certains évangéliques sont suspicieux vis-à-vis des gouvernements perçus comme un pouvoir antichrétien.  Au niveau de la santé, certains groupes évangéliques proposent aussi des jeûnes assortis de prières en traitement de certaines pathologies cardiaques ou d’addictions. Encore une fois cela entraîne un risque d’abandon de soins pour les malades. Certaines églises vont jusqu’à défendre l’idée qu’il faut laisser le corps agir par lui-même et laisser faire la foi face à certaines maladies et notamment face au Covid. 

(Sources : L’Express, 22.12.2020 & 26.12.2021)

Marabouts, mediums et guérisseurs : des abus et des pratiques dangereuses

Amour travail, argent, santé : des marabouts et charlatans sans scrupule aux méthodes bien rôdées s’attaquent aux personnes fragiles en proposant des solutions miracles ou de prétendus remèdes coûteux et dangereux pour la santé.

De nombreux abus entourent les pratiques mystiques des marabouts ou pseudo-guérisseurs aux dépens de leurs victimes, des personnes fragiles qui hésitent souvent à porter plainte, freinées par la honte de s’être fait berner.

Pour les besoins d’une enquête menée pour la presse locale des Yvelines, un journaliste a contacté un « medium- voyant », jouant la carte d’un désespoir amoureux. Le medium a fait miroiter une solution à 350 euros en assurant « 100% de réussite ».

En France, de nombreux escrocs se font passer pour des guides spirituels, comme on peut en trouver dans la culture africaine, et s’adonnent à des arnaques en tout genre, par petites annonces ou sur Internet.

On a pu recenser à Mantes-la-Jolie une victime de rituels vaudous escroquée de sommes très importantes, des personnes ayant subi des violences commises par un « imam exorciste », ou encore une famille ruinée par un pseudo-guérisseur.

« Souvent ils y vont petit-à-petit pour plumer leurs cibles. Leur première intervention ne fonctionne pas, alors il en faut une deuxième, une troisième… et c’est payant à chaque fois », explique Marie Drilhon, Présidente de l’ADFI des Yvelines.

Si une aide sans emprise psychologique et à des tarifs raisonnables, dans une relation d’écoute, peut parfois avoir des effets bénéfiques face aux épreuves, pour autant ces pratiques, dès qu’elles prétendent soigner des maladies, peuvent devenir dangereuses.

« Certains prétendent soigner des maladies et arrivent à convaincre leur interlocuteur de cesser les traitements médicaux », dit Marie Drilhon, qui précise qu’il y a alors « perte de chance dans les soins ».

Certains marabouts, assurant détenir l’élixir miracle, ou disant avoir un « don », ont même prétendu, par téléphone, pouvoir guérir rapidement la Covid, le sida ou le cancer, grâce à des « prières » et des décoctions secrètes.

Les « mauvais sorts » sont aussi la cible des « envoûteurs » qui, moyennant finance, proposent par exemple d’éloigner un rival, de le rendre malade, ou même de le faire mourir. « La sorcellerie est une tradition africaine qui a un sens communautaire. Quand elle est exportée dans une autre culture, il y a de vrais risques d’abus », dit Marie Drilhon.

Si la plupart des guérisseurs autoproclamés sont des escrocs, certains sont de bonne foi, reconnaissant venir en complément de traitements médicaux sans s’y substituer et tenant un discours religieux plus rigoureux, mais ils restent rares.  (Source : actu.fr, 09.11.2021)

Une enquête de la RTBF révèle les dangers du Cercle des amis de Bruno Gröning

Des journalistes de la RTBF ont mené une enquête sur les dérives sectaires en Belgique. Pour l’émission Investigation, ils se sont particulièrement penchés sur deux groupes, l’ASBL Association pour la Diffusion de l’Evangile, soupçonnée de « traite des êtres humains » et le Cercle des amis de Bruno Gröning, un groupe de guérison qui propose de soigner toutes les maladies par la « force divine ». Lire la suite

Le non-respect des règles et ses conséquences

De nombreuses églises évangéliques aussi bien en Amérique latine qu’aux États-Unis ont semblé dans le déni de la pandémie de Covid-19. Elles ont parfois méprisé et négligé les recommandations de santé publique quant à l’arrêt des cultes et les autres règles sanitaires. Lire la suite

La peine de Jean-François Labrie prononcée

Le juge Erick Vanchestein de la cour du Québec a condamné Jean François Labrie, révérend de l’église inter-foi de North Haley à une amende de 36 000 dollars. Il avait été déclaré coupable de 9 des 21 chefs d’accusations à son encontre pour pratique illégale de la médecine. Il prétendait pouvoir opérer à mains nues et guérir par la « grâce de Dieu ». Lire la suite

Que sait-on de ? La Casa de Dom Inácio de Loyola (Jean de Dieu)

En décembre 2018, les médias se sont fait l’écho de l’arrestation d’un médium célèbre au Brésil, « ami des stars et adulé par des milliers de fidèles du monde entier ». Peu connu du grand public en France, il était depuis longtemps une référence parmi les médiums et guérisseurs. A ce titre, nos associations étaient interrogées par des familles inquiètes pour un proche malade prêt à faire le voyage dans l’espoir d’une guérison. Lire la suite