Des fidèles devenus esclaves

Un raid des autorités brésiliennes a permis de retrouver 79 adeptes d’Igreja Adventista Remanescente De Laodiceia vivant dans des conditions de quasi-esclavage. Découverts dans une ferme gérée par une église adventiste, près de Brasilia, 300 adeptes travailleraient dans des conditions dangereuses pour peu ou pas de salaire.

Lire la suite

Sectes et esclavagisme

Le pays le plus peuplé d’Amérique du sud est fortement impacté par les mouvements sectaires. Ces derniers utilisent souvent différentes interprétations de la Bible pour mettre les adeptes sous emprise. L’agence de presse Reuters a analysé certains de ces groupes, mettant en lumière l’esclavagisme en leur sein. Lire la suite

Joao de Deus impliqué dans un grand scandale d’abus sexuels

Sous le coup d’un mandat d’arrêt, le célèbre guérisseur brésilien Joao de Deus ( Jean de Dieu ), s’est rendu à la police brésilienne. Les accusations d’abus sexuels portées contre lui le placent au centre d’un gigantesque scandale touchant près de 600 femmes âgées de 9 à 67 ans. Ces centaines de plaintes sont en train de faire passer l’icône du miracle en escroc fraudeur et violeur s’étant servi de sa renommée internationale pour exploiter sexuellement ces femmes venues chercher de l’aide.

Lire la suite

Que sait-on de ? Joao de Deus

Le phénomène « Joao de Deus » a démarré dans les années 1970. Depuis , le brésilien qui prétend avoir guéri des millions d’adeptes est considéré comme le meilleur guérisseur et faiseur de miracles du monde. Sa réputation a largement dépassé les frontières brésiliennes. Dans le temple de la Maison Ignace de Loyola d’Abadiania, le guérisseur reçoit des milliers d’adeptes venus du monde entier. Tous habillés de blanc, ils seraient, selon le maire de la commune, plus de 10 000 par mois à faire le déplacement ; 45% venant principalement d’Amérique du Nord et d’Europe. « Jean de Dieu » a transformé Abadiania en véritable « Mecque » de la guérison spirituelle. Lire la suite

L’avenir du Brésil aux mains des évangéliques ?

59% des brésiliens ont accordé leur confiance à Jair Bolsonaro en lui permettant d’accéder à la présidence de leur pays. A l’évidence, ce candidat d’extrême droite a été en partie porté par les églises évangéliques qui représentent aujourd’hui 29% de la population. 72,5% d’entre leurs membres auraient voté pour lui.

La presse internationale s’interroge sur cette déferlante évangélique et sa forte influence sur les fidèles. Autre observateur, Lamia Oualalou, auteure de Jésus t’aime ! La déferlante évangélique a tenté d’expliquer comment ces différentes églises ont pu gagner la confiance des Brésiliens au point d’avoir permis à un candidat d’extrême droite d’accéder au pouvoir.

Les évangéliques à la conquête du Brésil

Pays rural, le Brésil est devenu en près de quarante ans un pays citadin entrainant une transformation sociale et sociologique. L’État et l’Église catholique (alors majoritaire dans le paysage religieux), peinant à s’adapter à cette métamorphose, ont progressivement quitté les quartiers populaires : d’un côté l’Etat disparaissait en même temps que l’économie produisait plus de précarité, de l’autre, l’Église catholique désertait les zones pauvres suite à une décision politique du pape Jean-Paul II opposé au bloc communiste et défavorable à la théologie de la libération.(…)

Lire la suite en pdf

EURD, un allié du pouvoir

59% des brésiliens ont accordé leur confiance à Jair Bolsonaro en lui permettant d’accéder à la présidence de leur pays. Ce candidat d’extrême droite a été porté par les églises évangéliques : 72,5% de leurs fidèles auraient voté pour lui. Parmi ces groupes, l’Église universelle du Royaume de Dieu (EURD)1, important mouvement créé par Edir Macedo.

Lire la suite

Le Maire de Rio favorise-t-il les églises évangéliques ?

Début juillet 2018, le quotidien O Globo a révélé les propos d’un enregistrement recueilli lors d’une réunion secrète rassemblant le maire de Rio, Marcelo Crivella, et 250 pasteurs évangéliques. La teneur de ces propos a amené le Conseil municipal de Rio à examiner une demande de destitution du maire.

Lire la suite

L’Église poursuivie pour travail forcé

Le 1er mars 2018, les autorités brésiliennes ont lancé une action en justice contre une église et une école ayant des liens avec Word of Faith Fellowship. Plusieurs enquêtes avaient été ouvertes suite aux révélations d’Associated Press qui, en juillet 2017, avait dénoncé un trafic d’êtres humains entre le Brésil et les États-Unis1.

Lire la suite

Esclavagisme en plein coeur de Sao Paulo

La police brésilienne a arrêté 13 membres d’une secte de Sao Paulo soupçonnée d’esclavage, de trafic d’êtres humains et de blanchiment d’argent. Neuf autres personnes sont recherchées, dont le leader du groupe. Connue sous le nom de Communauté évangélique de Jésus, la vérité qui marque, cette « église » compterait 6 000 adeptes.

Lire la suite