Marabouts, mediums et guérisseurs : des abus et des pratiques dangereuses

Amour travail, argent, santé : des marabouts et charlatans sans scrupule aux méthodes bien rôdées s’attaquent aux personnes fragiles en proposant des solutions miracles ou de prétendus remèdes coûteux et dangereux pour la santé.

De nombreux abus entourent les pratiques mystiques des marabouts ou pseudo-guérisseurs aux dépens de leurs victimes, des personnes fragiles qui hésitent souvent à porter plainte, freinées par la honte de s’être fait berner.

Pour les besoins d’une enquête menée pour la presse locale des Yvelines, un journaliste a contacté un « medium- voyant », jouant la carte d’un désespoir amoureux. Le medium a fait miroiter une solution à 350 euros en assurant « 100% de réussite ».

En France, de nombreux escrocs se font passer pour des guides spirituels, comme on peut en trouver dans la culture africaine, et s’adonnent à des arnaques en tout genre, par petites annonces ou sur Internet.

On a pu recenser à Mantes-la-Jolie une victime de rituels vaudous escroquée de sommes très importantes, des personnes ayant subi des violences commises par un « imam exorciste », ou encore une famille ruinée par un pseudo-guérisseur.

« Souvent ils y vont petit-à-petit pour plumer leurs cibles. Leur première intervention ne fonctionne pas, alors il en faut une deuxième, une troisième… et c’est payant à chaque fois », explique Marie Drilhon, Présidente de l’ADFI des Yvelines.

Si une aide sans emprise psychologique et à des tarifs raisonnables, dans une relation d’écoute, peut parfois avoir des effets bénéfiques face aux épreuves, pour autant ces pratiques, dès qu’elles prétendent soigner des maladies, peuvent devenir dangereuses.

« Certains prétendent soigner des maladies et arrivent à convaincre leur interlocuteur de cesser les traitements médicaux », dit Marie Drilhon, qui précise qu’il y a alors « perte de chance dans les soins ».

Certains marabouts, assurant détenir l’élixir miracle, ou disant avoir un « don », ont même prétendu, par téléphone, pouvoir guérir rapidement la Covid, le sida ou le cancer, grâce à des « prières » et des décoctions secrètes.

Les « mauvais sorts » sont aussi la cible des « envoûteurs » qui, moyennant finance, proposent par exemple d’éloigner un rival, de le rendre malade, ou même de le faire mourir. « La sorcellerie est une tradition africaine qui a un sens communautaire. Quand elle est exportée dans une autre culture, il y a de vrais risques d’abus », dit Marie Drilhon.

Si la plupart des guérisseurs autoproclamés sont des escrocs, certains sont de bonne foi, reconnaissant venir en complément de traitements médicaux sans s’y substituer et tenant un discours religieux plus rigoureux, mais ils restent rares.  (Source : actu.fr, 09.11.2021)

Condamnation définitive de la prêtresse vaudou

La Cour de cassation a confirmé la décision de la cour d’appel de Versailles1 en rejetant le pourvoi de la prêtresse vaudou Mélite Jasmin. Pour rappel, la cour d’appel avait condamné la prévenue à quatre ans de prison dont deux avec sursis et mise à l’épreuve pendant trois ans pour abus de faiblesse sur personnes en état de sujétion psychologique et actes de cruautés sur animaux. Lire la suite

Violence sur fond de vaudou

Une mère de famille d’origine béninoise a comparu devant le tribunal correctionnel de Bordeaux pour avoir scarifié son fils avec un couteau doté d’une lame de 18 centimètres de long lors d’un rituel vaudou. Lire la suite

Prison ferme pour la prêtresse vaudou

Mélite Jasmin a été condamnée le 3 juillet 2018 par la Cour d’appel de Versailles à quatre ans de prison dont deux avec sursis. La femme qui se prétendait prêtresse animiste et officiait comme voyante et guérisseuse était accusée d’abus de faiblesse sur personne en état de sujétion psychologique et d’actes de cruauté sur animaux.

Lire la suite

La prêtresse et ses complices condamnés

La Cour d’appel de Versailles (Yvelines) a requis quatre ans de prison dont deux avec sursis et 750 000 euros d’amende à l’encontre de Mélite Jasmin, une prêtresse animiste se disant voyante et guérisseuse. Elle est accusée d’abus de faiblesse sur personne en état de sujétion psychologique et d’actes de cruauté sur animaux.

Lire la suite

Peines de prison requises pour la « prêtresse » vaudou et ses complices

Mélitte Jasmin, « prêtresse » vaudoue, ses deux filles et son mari ont comparu devant le tribunal correctionnel de Pontoise (95) pour abus de faiblesse sur personnes en état de sujétion psychologique et actes de barbarie sur animaux domestiques. Dans son temple de Marly-la-Ville (95), on pratiquait le sacrifice d’animaux et la purification par le sang. Lors du procès, quatorze anciens adeptes s’étant portés partie civile ont expliqué avoir été humiliés, financièrement ruinés et pour certains maltraités.

Lire la suite