Le diktat du bien-être

L’injonction au bien-être est symptomatique de notre époque. Cette notion, en se fondant avec celle du bonheur, s’est progressivement muée en une idéologie que se sont appropriées toutes les classes sociales. La croyance collective selon laquelle le bien être est une nécessité vitale, une vertu primordiale, suscite une adhésion plus émotionnelle que rationnelle. Lire la suite

Désarroi et impuissance des proches

En 2012, venant de perdre sa mère, la jeune femme auteur de ce témoignage s’est trouvée choquée et désarmée par les propos « indécents » des personnes que sa mère fréquentait depuis plusieurs années dans des groupes de développement personnel et de bien-être. Son récit illustre tristement l’emprise que peuvent exercer sur une personne des théories de développement personnel ou de guérison, la dépendance et la rupture avec la réalité qu’ils peuvent entraîner. Il souligne aussi combien, malgré leur inquiétude et leur sentiment d’impuissance, la présence et l’affection des proches est nécessaire. Lire la suite

Kundalini yoga : une mode dans le circuit de la mode

Le yoga kundalini a trouvé un milieu propice à son développement : les studios branchés, le monde de la mode. Ce sujet devenu récurrent prend encore davantage son essor grâce aux réseaux sociaux comme Instagram. Présentée comme ancestrale, limite folklorique, cette pratique semble davantage s’inscrire dans la nébuleuse « mystico-new age ».

Lire la suite

Cinquième journée mondiale du yoga

Instaurée sous l’impulsion du Premier ministre nationaliste indien Narendra Modi1, la journée mondiale du yoga continue de faire rayonner l’hindouisme partout dans le monde. Cette cinquième édition est une victoire diplomatique et politique pour les ministres et les députés du Parti nationaliste hindou de Modi. En Inde le yoga est devenu un signe de ralliement patriotique.

Lire la suite

Le bien-être au détriment du bonheur

Devenu un objet marketing, le bien-être semble s’être substitué au bonheur. Et pourtant, « alors que le bonheur est un état durable qui induit l’idée de désir, d’attente et de perspective, le bien-être est une émotion passagère qui est essentiellement sensorielle ». Benoît Heilbrunn, philosophe1, décrypte cette importante nuance à travers les questions que lui a posées Figarovox.

Lire la suite