Japon / Sensibilisation au phénomène sectaire obligatoire à l’université d’Osaka

Toshiyuki Tachikake, professeur à l’Université d’Osaka, avait projeté sur un écran, à ses étudiants, la photographie de Shoko Asahara, le gourou de la secte Aum qui, entre autres crimes, avait orchestré deux attentats au gaz sarin, l’un à Matsumoto et l’autre dans le métro de Tokyo.
Lire la suite