Un thérapeute spirituel interdit de dispenser des soins

Denis Wayne Jensen, guérisseur spirituel autoproclamé, a demandé à une femme atteinte d’un cancer du pancréas d’arrêter son traitement. Il a prétendu pouvoir la guérir en utilisant des remèdes alternatifs. Les autorités australiennes ont interdit à ce guérisseur d’importer, fabriquer ou mélanger tout produit susceptible de guérir le cancer ou une autre maladie grave.

Lire la suite

Un charlatan prétend guérir l’autisme et le cancer

Depuis plusieurs mois, un pseudo-thérapeute installé dans la région de Liège, propose des compléments alimentaires et des « théories fumeuses » censées guérir la myopie, les maladies de peau et même le cancer ou l’autisme. L’équipe d’On n’est pas des pigeons1 lui a rendu visite en caméra cachée accompagnée de victimes de ce charlatan, une mère et son fils autiste. Lire la suite

Salon Marjolaine : gare aux promesses illusoires

Reconnu comme le plus grand marché bio de France, le salon Marjolaine s’est tenu à Paris en novembre dernier accueillant, aux côtés de producteurs bio, une flopée de praticiens en tout genre. Au regard du nombre d’exposants et de visiteurs qui ne cesse de croître, sans doute faut-il se préoccuper de l’engouement pour les « fakemed » qui, tendant à se généraliser, fait oublier les dangers potentiels qu’elles représentent. Olivier Hertel s’est attardé pour Sciences et Avenir sur les stands les plus inquiétants.

Lire la suite

Guérisseur du « tout-Paris » : l’enquête se poursuit

Antonino Mercuri, ostéopathe guérisseur du « tout -Paris » est poursuivi pour escroquerie, abus de faiblesse, blanchiment et exercice illégal de la médecine. Quatre anciens clients se sont constitués parties civiles. C’est l’Office central pour la répression des violences aux personnes (OCRVP) qui est chargée de l’enquête. Le compagnon d’Antonino Mercuri est également mis en examen pour blanchiment.

Lire la suite

L’Etat doit-il vacciner les enfants de parents « antivax » ?

Depuis 2016, les cas de rougeole ont augmenté de 30% dans le monde. Une situation intolérable selon Arthur Caplan, éthicien, pour qui l’Etat devrait prendre en charge la vaccination des enfants dont les parents y sont opposés.

Alors que des sites antivaccination publient des messages décrivant la rougeole comme une maladie bénigne voire comme une maladie qui rendrait plus fort et en meilleur santé, des enfants en meurent et parfois de façon atroce. Rick MacDonald, pédiatre, constate que les personnes responsables de ces publications sont de plus en plus rebelles et de plus en plus fourbes à mesure que les épidémies de rougeole se propagent.

Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), les pays sont en train de perdre des décennies de progrès dans la lutte contre la rougeole et autres maladies infantiles aujourd’hui évitables.

Pour Arthur Caplan, directeur fondateur de la division de l’éthique médicale du NYU Langone Medical Center, « chaque enfant a le droit d’être vacciné ». Aux États-Unis et en Europe, des dizaines de milliers d’enfants en sont privés parce que leurs parents détiennent une information erronée.

Au Canada, un enfant sur dix n’est plus vacciné, soit 750 000 jeunes canadiens non-protégés de la diphtérie, de la coqueluche, du tétanos ou de la rougeole.

Quelques pays initient de nouvelles de mesures. En janvier, la France a rendu obligatoire la fréquentation scolaire de huit autres vaccins, ce qui porte à 11 le nombre obligatoire de vaccins. En Australie, les parents opposés à la vaccination de leurs enfants risquent de perdre leurs allocations : « No Jab, No Pay ». Et, en Californie, il y a trois ans, le législateur a abrogé les exemptions de vaccins pour des raisons philosophiques ou religieuses. Arthur Caplan pense que ce type d’exemption devrait être aboli dans tous les Etats, sachant qu’il n’y a d’ailleurs aucune référence aux vaccins dans les textes religieux.

Et pourtant, au Canada, l’Ontario qui autorise ce type d’exemptions, voit leur nombre augmenter. « Une conduite parentale irresponsable mettant en péril le bien-être des enfants ne mérite pas d’accommodement social. » commente l’éthéticien. « Tout enfant non vacciné nuit à un autre enfant et ses parents devraient être tenus comme civilement responsables », a-t-il ajouté.

« Mais le problème que nous avons ici est que vous considérez toute une population d’intérêts supérieurs à ceux des enfants. ». Mais l’intérêt d’une catégorie de la population ne doit pas être contraire à celui des enfants, qui est également l’intérêt général.

(Source : National Post : 24.12.2018)

Traitement mortel

Dawn Kali vient d’être indemnisée à hauteur de 105 millions de dollars pour avoir été abusée par un pseudo-thérapeute. Cette mère de famille, atteinte d’un cancer, a eu confiance en Robert O. Young, un californien qui se faisait passer pour un médecin. Il est parvenu à la persuader de recevoir un traitement de son invention et d’abandonner sa chimiothérapie. En 2016, Young avait été reconnu coupable de pratique illégale de la médecine et condamné à quatre ans de prison mais il n’avait effectué que quelques mois de détention. Lire la suite

L’entrisme sectaire 2.0

Voulant croire que l’autisme peut être guéri, des parents d’enfants souffrant de ce trouble sont attirés par des promesses pseudo-scientifiques. Un certain nombre d’entre eux tombent dans le piège tendu sur Internet par des pseudo-thérapeutes ou des mouvements sectaires. Agissant comme une secte 2.0, ceux-ci peuvent opérer à une grande échelle profitant de la vulnérabilité de ces parents pour les mettre sous emprise.

Lire la suite

Les Fleurs de Bach : concerto pour pipeau

Au vu des centaines de milliers de fioles qui se vendent chaque année, les Fleurs de Bach aux innombrables vertus rencontrent un vif succès. Inventés par un homéopathe anglais, ces élixirs floraux n’ont pourtant jamais fait la preuve de leur efficacité. Pour Richard Monvoisin, docteur en didactique des sciences à l’université de Grenoble, « les pharmacopées à tendance magique promeuvent les raisonnements et les sophismes dont se servent les vendeurs d’Orviétan1 mais aussi les mouvements sectaires. Occulter le problème revient à fermer les yeux sur le terreau magico-mystique sur lequel les sectes s’enracinent, terreau qu’à l’évidence les pseudo-médecines alimentent. » Lire la suite