Commission d’enquête du Sénat portant sur l’influence des mouvements à caractère sectaire dans le domaine de la santé

La commission qui comporte 21 membres est présidée par le sénateur Alain Milon. Le sénateur Jacques Mézard en est le rapporteur. Lors de la réunion constitutive du 10 octobre 2012, Jacques Mézard avait souligné l’importance d’interroger l’influence des mouvements sectaires dans le domaine de la santé : « le développement de pratiques non conventionnelles à visée thérapeutique sans fondement scientifique ou encore de prises en charge psychologiques hors du cadre psychothérapeutique pose aujourd’hui une réelle question de santé publique encore mal connue, qu’il importe d’évaluer.

Lire la suite

Une université très remarquée

L’Université Fernando Pessoa Université portugaise ayant ouvert une antenne à Toulon (83)]], déjà épinglée dans l’enquête de « Sciences et Avenir » (novembre 2012, [lire la synthèse de cet article sur ce site) sur les dérives sectaires et thérapeutiques dans les hôpitaux et les universités de France pour ses liens avec la fasciathérapie, fait à nouveau parler d’elle.
Lire la suite

Ces charlatans qui prescrivent l’arrêt du traitement

Interviewé suite au colloque du 26 octobre 2011 à l’Assemblée Nationalede, le député Philippe Vuilque, membre du Conseil d’administration et d’orientation de la Miviludes et président du groupe d’études sur les sectes à l’Assemblée nationale, a fait le point sur les médecines dites parallèles, telle la méthode Hamer.

Lire la suite

Sénat / Commission d’enquête

La commission qui comporte 21 membres est présidée par le sénateur Alain Milon. Lors de la réunion constitutive du 10 octobre 2012, Jacques Mézard, rapporteur de la commission, avait souligné l’importance d’interroger l’influence des mouvements sectaires dans le domaine de la santé : « le développement de pratiques non conventionnelles à visée thérapeutique sans fondement scientifique ou encore de prises en charge psychologiques hors du cadre psycho-thérapeutique pose aujourd’hui une réelle question de santé publique encore mal connue, qu’il importe d’évaluer. Au-delà du risque pour la santé, toutes ces pratiques ne sont pas sectaires, mais elles sont une véritable porte d’entrée pour les mouvements sectaires ».

Lire la suite

Belgique / Médecines non conventionnelles et cancers

La Fondation contre le cancer lance une campagne d’information sur le recours aux médecines non conventionnelles et examine les conditions d’une utilisation sans risques de ces médecines. Le Dr Didier Vander Steichel, directeur scientifique et médical de la Fondation belge, confie qu’il s’agit d’une intitiative « courageuse et engagée ».
Lire la suite

Belgique / Vers la reconnaissance de 4 médecines non conventionnelles

Alors que la Commission de la Santé de la Chambre discutait de l’opportunité de reconnaître l’acupuncture, la chiropraxie, l’homéopathie et l’ostéopathie, des universitaires belges ainsi que l’association belge des syndicats médicaux (Absym) se sont prononcés contre toute reconnaissance et financement public de ces médecines non-conventionnelles.
Lire la suite