Des diplômes de pacotille qui mènent à la mort

En Belgique, Didier F., chantre de la Biologie Totale pseudo-thérapie créée par Claude Sabbah1, a été renvoyé en correctionnelle pour exercice illégal de la médecine. Il aurait influencé le choix mortifère de Domizzio Danieli, un habitant de Charleroi décédé en 2012 des suites d’une tumeur au cerveau.

Lire la suite

Aller simple pour la souffrance, sans passer par la case « soins »

La Biologie totale vient d’être condamnée à Montpellier en la personne de Claude Sabbah1, son fondateur, reconnu coupable de publicité mensongère. Un motif bien mince au regard des premières inculpations pour exercice illégal de la médecine et blessures involontaires. Mais une condamnation quand même qui rend un peu justice après le décès de l’un de ses plus fervents adeptes. Et une condamnation de plus. Car en 2011, c’était le représentant belge de la Biologie totale qui était condamné, définitivement, pour exercice illégal de la médecine, coups et blessures involontaires et escroquerie2. En attendant le procès initié par Nathalie De Reuck, journaliste et documentariste, dont la mère est décédée des suites d’un cancer du sein, revenons plus en détails sur ce premier cas belge, celui de Maria S.

Lire la suite

Biologie totale des Êtres vivants : procès Sabbah

Au terme de neuf années d’instruction, Claude Sabbah, inventeur et praticien en Biologie totale des êtres vivants, est jugé pour avoir vanté les effets d’une thérapie censée guérir le sida ou le cancer avec un taux de réussite de « 100% »1. Atteint d’un cancer, Claude Saksik est décédé en 2007, ayant préféré les préceptes de Claude Sabbah, basés sur la psychologie, à la chimiothérapie.

Lire la suite

CIAOSN : Les gourous de la santé inquiètent

Certaines pratiques comme la Biologie totale, le respirianisme ou la kinésiologie peuvent mener à des abus et doivent inquiéter. Interrogé à ce sujet, le CIAOSN (Centre d’information et d’avis sur les organisations sectaires nuisibles) précise qu’il peut arriver « qu’une personne, manipulée par son thérapeute, en vienne à se détourner de la médecine classique et que ce choix soit préjudiciable pour sa santé. Ça peut aller jusqu’à la mort ».

Lire la suite