L’Etat norvégien retire ses subventions aux Témoins de Jéhovah

L’Etat norvégien a décidé de retirer ses subventions aux Témoins de Jéhovah pour l’année 2021 en raison de violations de la loi sur les communautés religieuses.

Ce sont les avertissements d’anciens membres concernant les pratiques de l’exclusion et de l’ostracisme par les Témoins de Jéhovah qui ont amené le ministère de l’Enfance et la Famille à demander à l’administrateur d’Etat d’Oslo et de Viken d’étudier « les propres déclarations et les publications du groupe » pour vérifier la véracité de leurs accusations.

Lors de cet examen l’administrateur a relevé plusieurs violations de la loi sur les communautés religieuses. Selon l’Etat, le fait que l’exclusion d’un membre, ou son départ volontaire du groupe, amènent les membres de la communauté à rompre tout contact avec lui, constitue une entrave à son droit au retrait.

L’Etat a également constaté que les enfants sont soumis aux mêmes règles que les adultes. S’ils enfreignent ces règles ils peuvent être exposés à un isolement social et être exclus. Pour l’Etat, ceci est perçu comme un contrôle social négatif et une violation des droits des enfants, ce qui est contraire à l’article 6 de la loi sur les communautés religieuses.

Ayant constaté que la communauté a des règles détaillées au sujet de l’exclusion, qu’elle a défendues à plusieurs reprises et qu’elle a communiquées via ses publications à ses membres, l’Etat a considéré « les infractions comme systématiques et intentionnelles, et a choisi de refuser les subventions ».  (Source : site de L’administrateur d’État à Oslo et Viken, 27.01.2022)

Justice interne des Témoins de Jéhovah et victimes d’infractions pénales

Mi-novembre, un documentaire diffusé sur la chaîne norvégienne NRK suivi d’un article paru sur son site ont suscité un tel émoi en Norvège que le député socialiste Petter Eide a décidé d’interpeller la ministre de la Justice, Monica Mæland, sur les pratiques judicaires des Témoins de Jéhovah. Lire la suite

Des dirigeants qui s’enrichissent

Les enquêtes journalistiques sur les dérives financières du groupe norvégien les Amis de Smith n’aboutissent jamais car les mouvements d’argent sont habilement dissimulés. Il semblerait que les fonds donnés par les adeptes pour faire vivre l’église soient investis pour beaucoup dans des sociétés privées appartenant au groupe et redistribués aux proches des deux leaders, Kare A Smith, le chef spirituel, et Bernt Aksel Larsen le dirigeant financier.

Lire la suite