Violation des droits de l’homme par des groupes sectaires

Extraits de l’intervention de Hans-Werner Carlhoff lors de la conférence de la FECRIS1 « Sectes et faux débats sur les droits de l’homme », à Bruxelles le 24 mars 2014. Hans-Werner Carlhoff a présidé le groupe interministériel sur les sectes et psychogroupes du Bade-Wurtemberg ; il a été directeur pendant de nombreuses années de « L’action pour la protection de la jeunesse » du Bade-Wurtemberg.

Lire la suite

Une présidente pour la Fecris

Lors de sa dernière Assemblée générale, la Fédération européenne des Centres de Recherche et d’information sur le sectarisme (Fecris) a validé l’intégration de deux nouvelles associations : l’association Sentinelle (France) et l’association SAS-Sekten (Belgique).

Lire la suite

Montenegro / Colloque de Defendologija

À Nikšić (Montenegro), le 4 octobre 2014, le Centre pour la sécurité, de sociologie et de recherches criminologiques du Monténégro (Defendologija – Centre for Security, Sociological and Criminological Research) organisait une conférence sur le thème « groupements destructifs et jeunesse ».

Lire la suite

Un nouveau président à la FECRIS

L’assemblée générale de la Fédération Européenne des Centres de Recherche et d’Information sur le Sectarisme a élu comme président Monsieur Tom Sackville, ex-ministre de l’Intérieur britannique et président de l’association anglaise The Family Survival Trust (anciennement FAIR).

La FECRIS reconnue par l’ONU

En mai 2009, le Comité des organisations non gouvernementales examinant les demandes d’admission au statut consultatif auprès du Conseil économique et social (ECOSOC) recommandait l’octroi du statut consultatif spécial à la Fédération Européenne des Centres de Recherche et d’Information sur le Sectarisme (FECRIS) qui fédère une cinquantaine d’associations européennes de lutte contre les dérives sectaires.
Lire la suite

Commission européenne : Le projet « Cambrella » financé par L’Europe

Dans le but d’évaluer les médecines « complémentaires et alternatives », la Commission européenne met en place des outils d’évaluation et d’information sous la forme d’une feuille de route jusqu’en 2020. La Commission européenne regroupe ce type de « médecines » sous l’acronyme CAM. S’y retrouvent l’acupuncture, l’homéopathie, la médecine anthroposophique, l’ostéopathie, la réflexologie, le shiatsu, le yoga, la phytothérapie ou la médecine ayurvédique !
Lire la suite