« Épidémie » de transes au Cameroun

Dans la localité camerounaise de Pitoa, 80 filles, âgées de 6 à 23 ans, ont été conduites à la gendarmerie afin de faire constater aux autorités l’état de transe dans lequel elles avaient été plongées. Quatre présumés « sorciers » et le chef de Waffango, village dont sont issues les jeunes filles, ont été conduits dans le bureau du commandant de gendarmerie.
Lire la suite

Congo et RDC / Enfants sorciers

Tout le monde, au Congo et en RDC (République démocratique du Congo), croit en la sorcellerie. Mais l’accusation contre les enfants est un phénomène plus récent lié à une naissance non voulue, à un inceste, à un comportement difficile ou pour se débarrasser d’une bouche à nourrir « dans les familles épuisées par la misère ».
Lire la suite

Un marabout du Var aux assises

La Cour d’assises du Var devra se prononcer sur les agissements d’un marabout de Carnoules âgé de 77 ans. Il attirait dans son garage certaines de ses clientes jusqu’à cinq heures d’affilée. Il leur faisait boire des potions et sacrifiait des volatiles. Les séances de désenvoutement pouvait aller jusqu’à des actes sexuels.
Lire la suite

Prostituées sous la menace de sorts vaudous

Une vingtaine de femmes originaires d’Afrique de l’Ouest, ont été contraintes à la prostitution à Marseille et à Aix-en-Provence. La magie noire et les rituels vaudous étaient utilisés par les proxénètes pour rendre dociles ces jeunes victimes, les empêcher de prendre la fuite ou même de donner l’alerte.
Lire la suite

L’engrenage de la sorcellerie

L’ADFI reçoit plusieurs fois par semaine des appels de personnes qui se disent ensorcelées ou envoûtées, soit par un sorcier, un médium, un thérapeute, soit par les sectes dont elles s’imaginent « attaquées » du fait de leur trahison, ou qui pratiquent effectivement des rituels diaboliques (voir Bulles n° 70). Pour un psychologue clinicien, ces nombreux cas posent question.
Lire la suite