Mise en état de sujétion (4ème et dernière partie)

Maintien d'un adepte sous contrôle

Les précédents articles ont décrit les étapes d’entrée dans un mouvement sectaire et de transformation de la personnalité. Après une phase de séduction de la part d’un groupe chaleureux et flatteur, l’adepte a cru en une doctrine et des projets qui ont pris chez lui une résonance particulière ; il s’est engagé à oeuvrer pour le groupe et à suivre ses enseignements. En fait il a donné son accord à une procédure, en toute méconnaissance du processus de transformation durable qu’il va subir, du résultat final et des finalités des maîtres du jeu.

L’objectif de la secte coercitive est alors de le maintenir à l’intérieur du groupe jusqu’à lui créer un Moi-adepte, imperméable aux influences extérieures, qu’elle pourra entièrement contrôler. Pour ce faire, elle va l’isoler de son environnement, puis détruire graduellement chacun des éléments de son identité, et les remplacer pour remplir les vides ainsi créés. Elle va oblitérer ou changer la mémoire de son passé personnel, ses représentations de l’avenir, ses valeurs, ses attachements affectifs, ses habitudes de vie, et ses engagements. Elle lui apportera une logique et un corps doctrinal parfaitement cohérent, un nouveau cadre de références pour chaque pensée, sentiment ou action.

La vie de l’adepte va progressivement être entièrement occupée par l’imaginaire du groupe, jusqu’à en oublier ses propres besoins essentiels. Son enfermement ne va pas nécessairement être physique (communauté isolée), mais bien plus dans sa tête, dans un univers mental qui va se restreindre (…) Lire l’article dans son intégralité

 

Lire aussi :

Mise en état de sujétion (1ère partie) : Généralités

 

Mise en état de sujétion (2è partie) : Du premier contact au premier engagement

 

Mise en état de sujétion (3è partie) : Transformation de la personnalité

Lire le PDF : «Mise en état de sujétion (4ème et dernière partie)»