Belgique / Quand le châtiment corporel devient rituel

Sarah, 43 ans et Eileen, 51 ans, célibataires appelées dans l’ordre des « numéraires » de l’Opus Dei expliquent que certaines femmes appartenant à l’Opus Dei s’attachent chaque soir un cilice autour de la cuisse et souffrent pendant deux heures. La mortification les aide à maintenir leurs « passions » sous contrôle et à canaliser leur énergie…
Lire la suite

Une adepte battue à mort

Des centaines de policiers ont investi lundi les locaux de la secte Kigankai principalement composée de femmes, dans le centre du Japon, à la suite d’une enquête sur le décès de l’une d’entre elles. Elle a été battue à mort par une dizaine de membres parce qu’elle aurait négligé les rites religieux. La secte est connue pour vendre à ses membres de l’eau et des pierres « purifiées » censées guérir toutes les maladies.
Lire la suite