Dans le monde reclus des Amish, couper la barbe est un crime

A Cleveland, dans l’Ohio, cinq Amish se sont introduits chez l’un de leurs évêques, Myron Miller, l’ont plaqué au sol et, armés d’une grande paire de ciseaux, lui ont coupé la barbe. Ils ont réitéré leur acte à quatre reprises entre septembre et novembre 2011 sur quatre autres victimes. Le récit de ces agressions pourrait prêter à rire mais chez les Amish, on ne plaisante pas avec la barbe qui symbolise, de leur mariage à la fin de leurs jours, la maturité, la virilité et leurs valeurs. Prenant en considération cette symbolique, le tribunal avait qualifié cette infraction de crime de haine et condamné son meneur, Samuel Mullet, un autre évêque de la communauté, à 15 ans de prison.

Lire la suite