L’anthroposophie, un frein à la vaccination ?

Publiées récemment, des statistiques sur la vaccination ont montré que la zone germanophone a le taux de vaccination le plus faible d’Europe. Le Midi Libre à s’interroge sur d’éventuels liens de cause à effet avec la large implantation de l’anthroposophie dans cette aire géographique. Une interrogation largement partagée par la presse allemande.

Fondée au début du XXe siècle par l’ancien théosophe Rudolf Steiner, l’anthroposophie est un mélange de croyances chrétiennes, new age, hindouistes, mêlées de karma et d’occultistes. Si le siège central de l’organisation est situé à Dornach en Suisse, le mouvement est constitué de différentes structures fonctionnant de manière indépendante explique Ansgar Martins, professeur de philosophie des religions à l’université Goethe à Francfort. Néanmoins, présentes dans les secteurs bancaire, agricole, médical et scolaire, ces structures ont donné un large champ de diffusion aux concepts de l’anthroposophie dans la société.

Grand admirateur de Goethe, Rudolf Steiner a puisé aussi ses idées dans le courant romantique proche de la nature et critique de l’ère moderne. Selon Tobias Rapp, journaliste du Spiegel et ancien élève d’une école Waldorf, pour Steiner rien n’est impossible et des forces surnaturelles avec lesquelles il faut composer sont constamment à l’œuvre. C’est pour s’attirer leurs bonnes grâces qu’une série de rituels a été conçue par Rudolf Steiner. Ainsi, selon der Spiegel, l’agriculture biodynamique n’est pas seulement écologique, elle est ésotérique. Dans les laboratoires Weleda l’eau dans laquelle les substances sont dissoutes doit être secouée d’une certaine manière afin qu’elles puissent développer leur pouvoir.

Dans ce monde où tout a un sens, la maladie n’échappe pas à la règle. D’après des passages de l’œuvre de Steiner, les maladies doivent avant tout être combattues spirituellement pour permettre à l’âme d’évoluer et éventuellement « d’expier les méfaits des vies antérieures », explique Michael Blume, spécialiste des religions et commissaire à la lutte contre l’antisémitisme dans la région allemande du Bade-Wurtemberg. En outre, selon les croyances de Rudolf Steiner, ceux qui se font vacciner peuvent devenir sourds au message karmique ce qui explique le scepticisme des anthroposophes les plus convaincus envers la médecine conventionnelle et leur réticence à la vaccination.

Il est important de ne pas empêcher les enfants d’être malades car la maladie aurait pour vertu de favoriser leur développement en renforçant leur corps mais aussi leur âme.

Est-ce à cause de cette perception de la maladie que tant d’écoles Steiner ont été touchées par des épidémies de rougeole et sont aujourd’hui le foyer de contamination de Covid-19 ? Cela a été le cas fin novembre 2021 en Allemagne dans l’école Steiner de Borchen où 41 élèves et 12 enseignants ont été infectés par la Covid-19, ou dans celle de Fribourg où plus de 44 élèves et spectateurs d’un spectacle de cirque donné par l’école ont été infectés. Après enquête, l’inspection scolaire de Fribourg a découvert que 55 élèves et professeurs avaient été exemptés du port du masque. Les certificats avaient été réalisés dans des cliniques privées situées à Berlin et en Bavière et seuls trois d’entre eux étaient valides.

La presse a également rapporté le cas de médecins liés au mouvement qui ont « émis publiquement des doutes sur la réalité de la pandémie ou sur l’efficacité du vaccin » et ont préféré miser sur des traitements comme la poudre de météorite pour soigner la Covid.

Ainsi, pointe Tobias Rapp dans der Spiegel, les enseignements de Rudolf Steiner ont peut-être « un impact plus important sur notre société que beaucoup de gens ne le soupçonnent ».  (Sources : Der Spiegel, 15.11.2021 & Midi Libre, 23.11.2021)

Que cache l’agriculture biodynamique ?

Perçus comme plus bio que bio et de meilleure qualité que les vins issus de l’agriculture biologique, les vins biodynamiques ont le vent en poupe malgré un prix de vente plus élevé. Pourtant beaucoup ignorent que ce label ne repose pas uniquement sur le respect de l’environnement, mais surtout sur une conception ésotérique de l’agriculture qui doit composer avec des « forces occultes » et des rituels complexes. Lire la suite

A voir : Le retour des sorciers, Martin Weil, TMC, 09.06.2021,

L’ésotérisme a le vent en poupe auprès des jeunes. Le journaliste Martin Weil a enquêté sur les raisons de ce regain d’intérêt qui a  dépoussiéré des pratiques occultes, considérées autrefois comme folkloriques, pour les faire entrer de plain-pied dans le 21ᵉ siècle. Lire la suite

En Suisse des institutions ont recours à la biodynamie

L’agriculture biodynamique a le vent en poupe, la Suisse romande n’échappe pas à cette tendance et compte de plus en plus d’adeptes. De nombreux viticulteurs y ont recours, mais aussi des structures institutionnelles comme la ville de Lausanne qui l’utilise dans ses parcs ou l’Université de Lausanne, dont le domaine agricole est exploité en biodynamie. Lire la suite

L’essor d’une agriculture dictée par les astres

Les nouvelles exigences des consommateurs de vin, qui aspirent à des produits de qualité et naturels favorisent l’essor du bio et obligent les producteurs à se former à des pratiques plus respectueuses de la nature. Mais dans le monde du bio certains se revendiquent « super bio », à l’image de l’anthroposophie avec sa pratique de la biodynamie. Lire la suite

L’origine ésotérique de l’agriculture biodynamique dévoilée

L’agriculture biodynamique1 est née de l’imaginaire de l’ancien théosophe Rudolf Steiner, fondateur de l’Anthroposophie. Les bases en ont été établies lors d’une série de conférences données du 7 au 16 juin 1924. Longtemps réservé au cercle des initiés, le « cours aux agriculteurs » fut publié en 1963. Lire la suite

Témoignage d’un ancien anthroposophe

Ancien anthroposophe, Grégoire Perra raconte au journal Le Point son parcours au sein de l’Anthroposophie et les raisons qui le poussent aujourd’hui à mener sur internet1 une campagne d’information sur ce mouvement méconnu et pourtant très influent. Lire la suite