L’influence d’autres mouvements sectaires

L’Ordre de Saint-Charbel

Le lien entre Juliano Verbard et la secte, l’Ordre de Saint-Charbel, a été clairement établi.

Son « sulfureux » gourou, William Kamm, alias « Little Pebble » ou « Petit Caillou » a été condamné en Australie pour agressions sexuelles sur mineur. Tout comme Juliano Verbard, il se vantait de voir la Vierge chaque mois…

Des gendarmes ont découvert un échange épistolaire dans lequel William Kamm affuble Juliano Verbard de différentes appellations : « son petit prophète », son « petit Abraham du Nouvel âge »…
 

Lire la suite

Un groupe sectaire en Haute-Saône

Une gourelle présumée, âgée de 49 ans, est soupçonnée d’avoir fait travailler illégalement les membres d’une communauté implantée à Servance (Haute-Saône) basée sur « le retour à la nature » via l’agriculture biologique.

Elle est poursuivie pour abus de faiblesse d’une personne en état de sujétion psychologique, exécution d’un travail dissimulé et escroquerie a déclaré le procureur de Vesoul, Jean-François Parietti, confirmant ainsi une information du quotidien l’Est Républicain, datée du 2 juin 2012. Il a ensuite précisé que « les investigations ont permis d’associer les agissements du groupe à des dérives sectaires fondées sur la manipulation mentale et centrées autour d’une seule personne ».

Depuis 2009, un groupe d’une vingtaine de personnes exploitait la « Ferme des deux soleils » sous la coupe de la gourelle présumée. Selon la gendarmerie, les membres n’étaient pas rémunérés pour leur travail.

Fin 2011, quatre personnes avaient déposé plainte contre la gourelle présumée qu’ils accusent de les avoir endoctrinés. Ces plaignants présentaient tous une fragilité psychologique à la période où ils ont recouru aux « thérapies » de la gourelle présumée basées sur le Reiki, une technique japonaise censée canaliser les énergies. La gourelle présumée aurait aussi pratiqué la technique des faux souvenirs induits.

Les plaignants réclament entre 6.000 et 10.000 euros de dommages et intérêts.

Dans l’article de l’Est Républicain, Daphné raconte avoir adhéré à une association, Ajir, en tant que patiente. La structure était alors basée à Belfort.
 L’association avait été initialement créée à Dole (Jura). En 2004, après l’internement d’un adepte qui n’avait pas supporté les séances de Reiki, l’association est successivement rebaptisée Elae, Helahe et enfin, Espace Naturel et Eveil en 2009. Elle s’installe alors à Servance.
_La gourelle présumée avait ensuite créé une SCI au nom de laquelle elle avait acquis un bâtiment pour 140.000 euros. Daphné y avait investi 70.000 euros. Le site sera baptisé « La Ferme des deux soleils ».
 Les adeptes faisaient l’objet d’une sollicitation financière. Certains membres auraient vendu leur maison et leurs biens. (Source : L’Est Républicain, Sébastien Michaux, 02.06.2012)

Lire aussi sur le site du CLPS :
 

Lire la suite

Les gourous de l’apocalypse

Spécial Investigation, Canal+, « Les Gourous de l’apocalypse », 19 décembre 2012

 

Les journalistes Marina Ladous et Roméo Langlois ont enquêté sur des mouvements sectaires très fermés qui recrutent le plus souvent dans l’indifférence générale. Leur enquête « Les gourous de l’apocalypse » a été diffusée dans le cadre d’une soirée consacrée à la fin du Monde…

Lire la suite

Une nantaise sur le terrain de la justice

Fatiha Wycisk n’a pas vu sa fille depuis trois ans car à 18 ans, cette dernière a rejoint les Témoins de Jéhovah. De 1975 à 1985, Fatiha a fait elle-même partie de l’organisation. Rentrée à 15 ans, elle s’y était très impliquée avant de prendre conscience de son endoctrinement et d’en partir.
Lire la suite