Canada / Une secte juive ultra-orthodoxe fuit la justice québécoise

Une quarantaine de familles juives ultra-orthodoxes ont quitté Sainte-Agathe-des-Monts, au Québec, pour échapper aux mesures prises à leur encontre par la Direction de la protection de la jeunesse (DPJ).

Après 9 heures de route, elles sont arrivées à Chatham-Kent, près de Détroit, en Ontario. Ces familles appartiennent toutes à la secte fondamentaliste Lev Tahor, dirigé par Shlomo Helbrans.

« Si les prescriptions de notre religion ne sont pas conformes à la loi québécoise, il ne nous restait plus qu’à faire nos bagages » a expliqué Mayer Rosner, l’un des leaders du groupe. Il a également précisé que ce déménagement était attribuable au manque de liberté et d’éducation religieuse au Québec.

Les autorités québécoises n’ont jamais recueilli les preuves de traitements brutaux mais les témoignages sont convergents. Les maltraitances concernent les femmes et principalement les enfants. Six d’entre eux ont, par le passé, été placés en famille d’accueil parce qu’ils étaient victimes de négligence. Certains enfants dormaient dans leurs draps souillés d’urine, souffraient de maladie de peau : une femme avait découvert des champignons sur les jambes d’une petite fille témoignant de l’insalubrité dans laquelle certains vivent.

D’autres témoins ont évoqué la prise de médicaments psychiatriques, des coups de barres de fer ou encore des rituels sadiques. Les petites filles sont accablées de tâches ménagères et ne sont pas envoyées à l’école. Comme les femmes, elles sont dissimulées sous de longs draps noirs. Vers 14-15 ans, elles sont mariées à des hommes qui ont plus du double de leur âge. Selon Shlomo Helbrans, il ne faut pas confondre le fait de planifier des mariages entre mineurs dès l’âge de 15 ans avec des « agressions sexuelles ».

Les victimes qui ont échappé à la secte affirment elles que les filles du groupe sont mariées de force dès l’âge de 14 ans, que les femmes sont isolées, les enfants mal nourris, ballottés de famille en famille ou punis avec une sévérité excessive.

Les policiers n’ont pas pu empêcher le groupe de prendre la fuite. D’ailleurs, le départ de Lev Tahor était planifié depuis longtemps. Le choix de l’Ontario n’est pas un hasard non plus : Mayer Rosner pense que « la loi est différente en Ontario, on pourra vivre ici ». D’après lui, si le groupe a choisi cette province, c’est parce que les « lois y son plus permissives et que le ministère de l’éducation y est plus ouvert à l’enseignement à domicile ». En effet, les membres de Lev Tahor attribuent leurs ennuis au fait qu’ils refusent d’enseigner la théorie de l’évolution, contraire à leurs croyances. Mais selon la DPJ, les lacunes des enfants étaient bien plus inquiétantes en mathématiques. Les enfants ne parlaient que le yiddish, ne connaissaient ni l’anglais ni le français et étaient trop isolés.

Alors que la quasi-totalité des membres ont fui, Shlomo Helbrans demeure dans les Laurentides (région administrative du Québec). Il affirme n’avoir jamais maltraité d’enfants. Il déclare sur une chaîne publique avoir été prudent en ne mariant pas les gens avant 16 ans, « et ce, tout le temps que nous étions ici, même si ce n’était pas notre croyance. Si un gouvernement nous force à faire quelque chose contre notre Torah, nous ne devons pas suivre le gouvernement. Nous prenons notre baluchon et nous partons ». Il n’a cependant pas nié avoir procédé à des mariages religieux pour des enfants âgés de 15 ans, « des citoyens américains qui s’étaient préalablement rendus aux États-Unis pour se marier devant un juge ».

Toujours très à l’aise devant les médias, il a accordé une interview à Radio-Canada soutenant que jamais personne n’a maltraité un enfant dans la communauté de Lev Tahor. Helbrans rassure en affirmant que la Torah leur interdit ce genre de violence. « Nous sommes des gens pacifiques et gentils. Et je crois que nous sommes persécutés à cause de profonds préjugés », ajoute-t-il.

Il n’en reste pas moins que la Cour du Québec poursuit toujours deux familles dont les enfants risquent de faire l’objet d’ « ordres de rechercher et ramener » afin que la DPJ puisse poursuivre leur suivi. La première famille compte neuf enfants âgés de 6 mois à 14 ans. La seconde, cinq enfants de 9 à 17 ans. Alors que les parents devaient conduire leurs enfants au palais de justice, les deux pères ont estimé que la justice québécoise ne les concerne plus. C’est donc en leur absence que le juge Pierre Hamel a statué sur le placement des 14 enfants en famille d’accueil. La DPJ veuf faire valider la décision du jugement en Ontario afin que les enfants, en péril dans leurs familles, soient retirés au plus vite. D’après Mayer Rosner, « les Ontariens n’ont rien trouvé à redire sur le mode de vie du groupe » ; il accuse même la DPJ de « gonfler de petites choses hors de proportion ». Les parents comptent quant à eux faire appel de la décision.

La balle est désormais dans le camp des services sociaux de Chatham qui devront « évaluer le dossier et déterminer s’il y a des motifs suffisants pour demander à un juge d’émettre une ordonnance afin que les enfants soient ramenés au Québec. Assurant collaborer avec les autorités québecoises, les services sociaux d’Ontario refusent de commenter davantage.

 

Lire la suite

Témoins de Jéhovah : décryptage (2)

Tout Témoin de Jéhovah baptisé s’est engagé à obéir à la directive exprimant « la loi parfaite de Dieu sur le sang »[1] :

« La Bible commande de ne pas absorber de sang. Nous ne devrions donc pas accepter de sang total ni l’un de ses composants majeurs, sous quelque forme que ce soit (nourriture, transfusion ou autre). »

Un candidat au baptême qui exprimerait son désaccord avec l’interprétation que font les Témoins en étendant ce commandement aux transfusions sanguines ne pourrait pas devenir membre actif, et se verrait interdire le baptême.
Aux Témoins baptisés, il est tous les ans rappelé la nécessité de tenir à jour le document « Instructions médicales/Directives anticipées » ou « carte Pas de sang ». (…)

Lire la suite

RDC / Les églises de réveil : un business lucratif

Aujourd’hui, à Kinshasa, « les églises de réveil rapportent plus qu’une boîte de nuit ». C’est ce qu’assure Mwinyi Hamza Badjoko, anthropologue. Les congolais sont prêts à se priver pour offrir de l’argent à leur « berger » considérant ce sacrifice comme un acte de foi. Cette générosité enrichit les pasteurs tel Pascal Mukuna, pasteur très populaire qui traverse la ville avec des voitures de plus de 55 000 euros.
Lire la suite

Le Christ cosmique, candidat aux élections municipales

Sylvain Durif, alias Oriana, le Grand Monarque ou encore Christ cosmique, a présenté sa candidature aux élections municipales à Arques, petit village de 268 habitants de l’Aude.

Il avait déjà profité d’une large médiatisation en décembre 2012 à l’occasion de la présumée « fin du monde » sur le site de Bugarach.

Sur sa profession de foi, il proposait entre autres :
 

Lire la suite

Inde / Le gourou congelé

Les adeptes d’une secte indienne, La Mission du Réveil de la Lumière Divine (Divya Jyoti Jagrati Sansthan), ont placé le corps de leur chef spirituel, Shri Ashutosh Maharaj Ji dans un congélateur, « dans des conditions dignes du froid régnant au sommet de l’Himalaya », conditions requises pour atteindre le point ultime de conscience.
Lire la suite

Que sait-on de ? La Voie de la Lumière

 Historique

Fondateur : Pierre LASSALLE – 43 ans Ecrivain – Conseiller psychique – Formateur conseil en ressources humaines et en communication – Astrologue – Technicien en hypnose.
Pierre Lassalle a été initié à l’école AÏVANHOV.Fondateur de la F.B.U (Fraternité Blanche Universelle) 
Il s’est également inspiré de SHRI CHINMOY et de RAJNEESH.Le nom de guide spirituel de Pierre LASSALLE est U.R.I.E.L. qui signifie Unité de Recherches Intérieures pour l’Evolution vers la Lumière.A sa création en 1986, ce mouvement se nomme « La Voie de la Lumière »,
puis vers 1996, la voie de la lumière devient « La Voie Occidentale, Spirituelle et Christique ».
Aujourd’hui, il semblerait que le mot occidentale soit gommé.

Comme AÏVANHOV sa sagesse vient d’un maître tibétain et son inspiration du Nouvel Age.

 Doctrine

C’est la recherche de la Lumière qui est en nous par le développement. personnel et par la transformation de soi. C’est une prise de conscience de sa nature originelle. Le travail sur soi vous fait retrouver votre corps divin.  » Je m’aime donc je traite mon corps avec amour, Je remplis ma maison intérieure de vibrations d’amour, je me libère totalement de mon passé,
je vais donc vers l’amour et la lumière ».

 Méthode

Méthode thérapeutique

« Devenez un guide spirituel en sept leçons »
Séminaires initiatiques à sept niveaux ou sept plans de conscience, sept marches de l’évolution spirituelle,
sept chakras (harmonisation des énergies),
Le Sème chakra permet d’atteindre l’amour inconditionnel.
Les quatre premiers séminaires portent sur
la transformation de soi

1- Intériorisation

– Développement de l’intuition – Méditation créatrice
– Lecture psychique des chakras
– Rencontre avec le guide spirituel – Guérison psychique

2°- Transformation

– Méditations dynamiques et créatrices – Thérapie émotionnelle
– Le pardon et le détachement – Rebirth
– Reprogrammation des chakras – Manifestation et créativité

3°- Individualisation – Travail psychique d’individualisation – Channeling

– Thérapie par les voies passées ou régression – Méditations dynamiques et créatrices
– Test de l’égo

4°- Connexion

– Travail sur l’ouverture du coeur – Travail sur le but de la vie
– Rencontre avec l’âme – Connexion à l’âme
– Purification intense des chakras – Séminaire initiatique

Les trois derniers séminaires traitent de l’évolution spirituelle5°- Guidance – Méditation sur l’énergie – Yoga tibétain

– Travail sur le corps de lumière
– Préparation à l’éveil de la kundalini – Yoga de la lumière

6°- Unité – Travail sur le yoga de la lumière

– Poursuite du travail sur la kundalini – Le discernement
– Méditation sur l’énergie

7°- L’éveil – Technique initiatique de transformation de soi

– Travail sur la spiritualité et le service de l’humanité – Transmutation de l’énergie

Toute la technique de Pierre LASSALLE est basée sur le RESSENTIR
– Utilisation du tarot comme outil de connaissance. – Méditation quotidienne en posture.
– Travail sur corps émotionnel.
– Technique de guérison spirituelle par le détachement.N.B. Toute cette formation progressive permet aux meilleurs éléments de devenir Guide Spirituel et d’enseigner la méthode Pierre LASSALLE en qualité de consultant psychique.

Organisation

Effectif : 300 adeptes – 80 % de femmes moyenne d’âge de 30 ans. Pierre LASSALLE , et une vingtaine de disciples ayant qualité de formateur.

Implantation

Siège à Saint Germain en Laye et Le Pecq (Yvelines) Forte implantation en Ile de France

Présence en Rhône Alpes, Normandie, Bretagne et Sud-Ouest. Antennes au Canada, Belgique et Suisse.

Ressources

Coût des formations (tarifs de 1998)

– Séminaires : 500 F. par jour
– Cours de deux heures : 150 F.
– Consultations : 250 F. à 350 F. l’heure
– Ateliers de créativité pour adultes et enfants – Méditation de la pleine lune (gratuit)

Propagande

Pierre LASSALLE écrit beaucoup de manuels – La Voie de la Lumière (son premier livre qui renferme l’essentiel de son message) – Le Tarot de l’Individualisation

– Chercheur de Lumière – La Voie de l’Amour
– Chercheur d’Eternité – l’Animal Intérieur

Son dernier livre est intitulé « Expérience du Christ » Entre temps, il écrit six ouvrages sur l’astrologie.Enfin Pierre LASSALLE édite un journal trimestriel (45 F. les 4 numéros) à partir de l’hiver 95/96, « Terra Lucida », qui aborde des sujets comme

– Qu’est-ce que la Foi ?
– Peut-on se débarrasser de la peur de l’Apocalypse ?
– Que penser de la vaccination d’un point de vue spirituel ? – Est-il possible d’évoluer seul ?
– La spiritualité devrait-elle être gratuite ?

Naturellement de nombreuses K7 et CD de méditation, conférences enregistrées et de musique sont vendus aux adeptes.

Conclusion

« La Voie de la Lumière » est signalé dans le Rapport Parlementaire n° 2468 comme mouvement sectaire. Ce mouvement, qui attend l’ère du Verseau, est un pur produit du NEW AGE, syncrétisme, channeling, ésotérisme, art divinatoire, sophrologie, relaxologie, Hatayoga, Zen, sexologie humaniste et massage californien.Pierre LASSALLE par lui-même
« Si tu es capable de renoncer à ta femme ou à ton mari, ou à tes enfants, ou à ta carrière en te détachant de tous ceux que tu aimes et de tout ce à quoi tu es attaché, alors tu deviendras un vrai guide spirituel incarné »
(Extrait du livre « La Voie de la Lumière »)

Ce qui est répréhensible

– Incitation à la rupture avec son environnement immédiat.

– L’évolution personnelle passe avant les obligations maternelles. – Tentative de conditionnement des enfants mineurs.
– L’emprise de Pierre LASSALLE dans le groupe est incontestable.
– Modification comportementale et perte de libertés morales et physiques.