Vers la chute de Hillsong ?

Ces dernières années de nombreux scandales ont éclaté concernant l’Eglise évangélique d’origine australienne Hillsong. Démissions en cascade, pasteurs qui se désaffilient du mouvement, la presse se pose alors logiquement la question de l’avenir du groupe.

La dernière crise en date qui a frappé la structure est la démission de son fondateur et dirigeant Brian Houston à la suite de plaintes pour comportements déplacés déposées par des femmes. En 2020, l’un des pasteurs les plus populaires de l’Eglise, et très médiatique, Carl Lentz avait démissionné à la suite d’une affaire d’adultère. Il a aussi été accusé par les pasteurs de Hillsong à Boston, Josh et Leona Kimes – ils ont démissionné de leurs postes depuis-. Cette dernière l’accuse de l’avoir agressée sexuellement alors qu’elle était baby-sitter des enfants de Lentz.  De plus le groupe a récemment perdu plus de la moitié de ses églises aux Etats-Unis en quelques semaines. Les pasteurs démissionnent à cause des nombreux scandales qui ont vu le jour créant une instabilité et une image difficile à supporter.

Diffusée au début de l’année 2022, la série documentaire Hillsong : a megachurch exposed est ponctuée de témoignages d’ex-adeptes ou de critiques qui dévoilent comment le groupe dissimule des agressions sexuelles et des abus spirituels de la part de certains de ses dirigeants. Elle décrit aussi le fonctionnement opaque, manipulateur et obsédé par la croissance de l’organisation et de ses leaders.

Pour l’historien Sébastien Fath, « il n’est pas impossible que l’Église Hillsong disparaisse d’ici quelques années ». Plus largement l’érosion d’une structure comme celle-ci pourrait entraîner des répercussions sur le mouvement évangélique dans sa globalité et dans le monde entier.  Selon des chiffres antérieurs à l’épidémie de COVID-19, Hillsong comptabiliserait 150 000 membres dans 28 pays. En France, le mouvement compte 4 antennes. Ces dernières années il était en pleine expansion et avait réussi à plaire aux jeunes et aux « branchés » en misant sur un christianisme « cool » et des prédicateurs jeunes, énergiques et élégants. 

(Sources : New York Times, 29.03.2022 & RTS, 03.04.2022 & La Vie, 27.04.2022)

Lire l’ensemble des articles sur Hillsong sur le site de l’Unadfi : https://www.unadfi.org/mot-clef/hillsong/

Hillsong : démission d’un dirigeant fondateur

Brian Houston, pasteur principal et cofondateur avec son épouse de la megachurch évangélique Hillsong, a démissionné de son poste. Il a fait l’objet de poursuites pour des comportements déplacés envers des femmes. C’est par un communiqué du groupe que la nouvelle a été annoncée.

L’ex-pasteur faisait l’objet de plaintes de la part de deux femmes : l’une pour des messages inappropriés reçus de Brian Houston et l’autre parce qu’il avait pénétré dans sa chambre. Hillsong semblait avoir dans un premier temps minimisé les faits qui auraient eu lieu « sous l’influence de somnifères » et pour les seconds d’anxiolytiques couplés à la prise d’alcool. Brian Houston était déjà poursuivi par la justice australienne depuis 2021 pour avoir dissimulé des faits d’abus sexuels commis par son père -également pasteur- envers un jeune homme.

Dans un second communiqué l’Eglise annonce qu’elle va procéder à un « examen indépendant » de « la structure » et des « processus de gouvernance », consciente que « le changement est nécessaire ».  

(Source : La Croix, 24.03.2022)

Lire l’ensemble des articles sur Hillsong sur le site de l’Unadfi : https://www.unadfi.org/mot-clef/hillsong/

Des anciens adeptes de Hillsong déclarent avoir travaillé comme des esclaves

Le fondateur de Hillsong, Brian Houston a annoncé le 4 novembre 2020 qu’il avait limogé le pasteur Carl Lentz, la figure la plus importante de l’Église aux États-Unis. Cette décision faisait suite au scandale suscité par la découverte de ses 17 années d’infidélité de C. Lentz envers sa femme. Mais ce n’est pas la seule raison. Des problèmes de leadership, des abus de confiance, un comportement narcissique, une propension à manipuler et à maltraiter les gens lui seraient également reprochés. Lire la suite

Hillsong, derrière une apparente modernité, beaucoup de conservatisme

L’Église pentecôtiste australienne Hillsong ne cesse de développer son audience et son patrimoine financier. Fondée en 1983 en Australie par Brian Houston et sa femme Bobbie, elle étend aujourd’hui son influence dans une vingtaine de pays. D’après son rapport d’activité de 2017, l’Église affiche un revenu annuel de 110 millions de dollars.

Lire la suite

La Chapelle

Liée au mouvement international Hillsong, La Chapelle attire près de 1 500 jeunes montréalais. Le pasteur David Mirck leur promet de remplir la salle de spectacle, en rythme, de la présence de Jésus et de Dieu. Fondée en 2013 par David Pothier, ancien pasteur de l’Église évangélique Nouvelle Vie, associée au courant du christianisme non dénominationnel, la Chapelle a pris racine dans la capitale québécoise.

Lire la suite