L’endoctrinement à l’Anthroposophie dans les écoles Steiner-Waldorf

S’appuyant sur son expérience à l’intérieur du « mouvement anthroposophe », illustrant son analyse de nombreux exemples, l’auteur dévoile les bases implicites de l’enseignement dans les écoles Steiner-Waldorf et permet ainsi de mieux comprendre le paradoxe souvent perçu de l’extérieur, d’une pédagogie de l’éveil attractive et d’un système de pensée fermé qui génère des dérives et rend difficile une ouverture au « monde extérieur ».

Le texte qui suit rend compte d’une partie de ce témoignage que le lecteur trouvera beaucoup d’intérêt à lire dans sa version complète, publiée sur ce site.

L’Anthroposophie est la doctrine de Rudolf Steiner (1861-1925), philosophe, théosophe, mystique et pédagogue du début du XXème siècle, originaire d’Autriche-Hongrie. La Société Anthroposophique, association qui se donne pour mission de propager cette doctrine ésotérique, est issue d’une scission intervenue en 1913 au sein de la Société Théosophique. La doctrine de Rudolf Steiner comporte un vaste
enseignement d’ordre gnostique comprenant des éléments aussi divers que la réincarnation et le karma, la nature solaire du Christ, les différents corps subtils de l’Homme etc. Mais cette doctrine n’est pas seulement un ensemble théorique.

Rudolf Steiner a également proposé les bases de nouvelles activités dont certaines ont connu un succès planétaire : parmi celles-ci, on peut citer les produits cosmétiques de la firme Weleda, l’agriculture biodynamique, et la pédagogie Steiner-Waldorf .[…]

 

Lire la suite

La « fédération des écoles Steiner-Waldorf en France » déboutée

L’UNADFI a été assignée pour diffamation par l’association « Fédération des Écoles Steiner-Waldorf en France » pour avoir publié sur son site le témoignage de Grégoire Perra, ancien membre d’une école Steiner Waldorf.

Dans son jugement rendu le 24 mai 2013, la 17e chambre du Tribunal de Grande Instance de Paris a statué publiquement sur la relaxe de Grégoire Perra et de Catherine Picard (directeur de publication) et Marie Drilhon pour l’UNADFI : « L’excuse de bonne foi pouvant être admise, il convient de renvoyer les prévenus des fins de toute poursuite ».

Le tribunal a notamment conclu que :

Lire la suite

Agriculture biodynamique

Un viticulteur, exploitant plusieurs hectares en Côte-d’Or selon les principes de la biodynamie, a été convoqué devant le délégué du procureur de la République du Tribunal de Grande Instance de Beaune pour avoir refusé de traiter ses vignes contre la cicadelle, insecte vecteur d’une maladie de la vigne répandue dans le nord Mâconnais, en Saône-et-Loire.
Lire la suite