Vraies recherches pour faux souvenirs

Des recherches menées par Steve Ramirez et Xu Liu, du Laboratoire Howard Hughes Medical Institute (HHMI) du MIT (Massachusetts Institute of Technology) à Boston, ont quasiment apporté la preuve que l’implantation de faux-souvenirs dans le cerveau est possible. Cette capacité du cerveau « à mémoriser » des faux souvenirs était jusque-là niée par des thérapeutes et certains mouvements, mais surtout ignorée lors de procès où ce phénomène était abordé.
Lire la suite

Un thérapeute condamné

L’ancien psychothérapeute nantais qui pratiquait entre 2005 et 2007 une « rééducation sexuelle » de ses patientes par auto-hypnose et se livrait à des attouchements, a été condamné fin janvier 2011, par le tribunal de Nantes, à deux ans de prison dont six mois ferme et à une mise à l’épreuve. [Il est en outre inscrit au fichier des délinquants sexuels].
Lire la suite

Un pseudo-thérapeute condamné

Du 10 au 13 avril 2002, Benoît Yang Ting, 77 ans, était jugé avec son épouse au tribunal correctionnel de Paris. Deux anciens patients, qui s’étaient portés partie civile, les accusaient de les avoir mentalement manipulés en employant la méthode des « faux souvenirs induits » et de leur avoir soutiré des milliers d’euros.
Lire la suite

Les Faux Souvenirs : un phénomène bien actuel, une confusion entre le réel et l’imaginaire

Comment peut-on modifier et déformer des souvenirs jusqu’à fabriquer de… « faux souvenirs » d’abus sexuels ? Pourquoi après une période plus ou moins longue de thérapie, certaines personnes affirment-elles avoir « retrouvé » des souvenirs refoulés d’abus perpétrés par l’un de leurs proches ?
Lire la suite