La polémique enfle

En décembre 2011, « L’Eveil de la Haute-Loire » a publié une enquête sur les sessions psycho-spirituelles Agapê organisées dans les locaux du diocèse au Puy en Velay [L’Eveil de la Haute-Loire daté du 28 décembre 2011. Voir la synthèse de cet article sur ce [site .]]. De son côté, le site internet de Golias Hebdo[1] mettait en ligne, début janvier 2012, le rapport « confidentiel » des évêques sur les dérives du psycho-spirituel.
Lire la suite

Rencontre chrétienne de l’ennéagramme

Dans un article « Apprenez à vous connaître grâce à l’ennéagramme » et sous deux rubriques : « Bien vivre » et « Spiritualité », le journal La Vie présente un événement « phare » : « les Rencontres chrétiennes de l’ennéagramme » qui auront lieu, du 9 au 11 novembre 2013, à Saint-Etienne (42). Ces « rencontres » sont organisées par le diocèse de Saint-Etienne et La Vie.
Lire la suite

Guérir, disent-ils…

Notre époque est au mal-être : à côté des difficultés économiques on évoque les crises du couple, de la famille, de l’autorité, des valeurs… Il semble que beaucoup de personnes éprouvent un sentiment d’inquiétude diffuse, d’insatisfaction latente contredisant l’injonction au bien-être qui s’affiche partout. Mais des thérapeutes nous expliquent que, comme les patients du Docteur Knock, nous pensons que nous allons bien alors qu’en réalité nous sommes blessés et qu’il nous faut guérir de nos blessures. Mais quelles blessures ? Blessures familiales, blessures d’enfance, blessures narcissiques… Ils sont prêts à nous fournir toutes sortes de « maux » d’excuse pour nous proposer leurs services.

 

Lire la suite

Verdict pour Terre du Ciel

Le Tribunal de grande instance de Châlon a rendu son verdict dans le procès des responsables de l’association Terre du Ciel, Alain Chevillat et son épouse. Installée au domaine de Chardenoux à Bruailles en Bresse (71), l’association propose des stages de développement personnel en faisant appel à des intervenants extérieurs.
Lire la suite

Psychotropiques, la fièvre de l’ayahuasca en forêt amazonienne

La « fièvre » dont parle Jean-Loup Amselle dans son ouvrage (paru aux éditions Albin Michel), c’est cette nouvelle quête d’expériences initiatiques et de spiritualité New Age qui s’est emparée de touristes occidentaux. La demande croissante de ce nouveau tourisme a créé « les conditions d’une véritable industrie ».

L’expérience chamanique va de pair avec l’absorption d’ayahuasca. Ce breuvage à base de lianes, traditionnellement préparé par les chamanes des tribus indiennes d’Amazonie, qui, associé à la chacruna, devient hallucinogène. Le même phénomène de tourisme mystique et psychotropique se produit en Afrique avec une autre drogue : l’iboga. L’auteur pose la question : comment le Sud soigne-t-il le Nord ?

Le symptôme est à replacer dans son contexte, celui de la fin des grands récits, du déclin du rationalisme et de ses conséquences sociétales : fragmentation sociale, individualisme et repli sur soi, multiculturalisme et culte de la Nature. « Pour l’auteur, il convient d’ajouter au tableau le stade actuel du capitalisme addictif, celui qui exerce son pouvoir de séduction et de subornation par la consommation érigée en « impératif catégorique ». Le phénomène du tourisme psychotropique dérive aussi d’un comportement de consommateur. »

Les élites intellectuelles et artistiques sud-américaines, qui ont troqué l’espérance révolutionnaire contre cette forme de spiritualisme ethno-écolo-bobo commencent à être touchées. L’anthropologue colombienne, Alhena Caycedo-Fernandez, estime que ceux-ci pensent trouver auprès des chamanes un type de solution thérapeutique et spirituelle (…)

Lire la suite